Randy Pausch est mort ce vendredi, le 25 juillet 2008 : la nouvelle s'est répandue comme une traînée de poudre sur le web. L’enregistrement de sa « Dernière Conférence » fait le tour de l’Internet depuis l’automne 2007. Après un mois, on comptait plus d’un million de visionnements. Au printemps 2008, ce nombre atteignait les dix millions.

Le vidéo fait exception dans le monde des échanges de fichiers : pas de bébés rieurs ou de vedettes saoules. Simplement, pendant plus d’une heure, un homme qui s’adresse à une salle emplie d’étudiants et de professeurs sur sa façon de réaliser ses rêves d’enfance.

Par tradition, à l’Université Carnegie Mellon, un professeur se voit proposer le thème « si vous n’aviez qu’une dernière conférence à donner, quelle serait-elle? ». Lorsque Randy Pausch professeur d’informatique et spécialiste de la réalité virtuelle s’est présenté devant son audience, cette question devenait littérale… Son cancer du pancréas était entré en phase terminale et il ne lui restait que 3 à 6 mois à vivre.

L’homme est pourtant l’image même de la vie. Plein d’entrain, Randy Pausch évoque en conférence son enfance, son parcours d’étudiant et de professeur; ses rêves et ses projets : travailler pour Disney, expérimenter l’apesanteur, être le capitaine Kirk, jouer dans la NFL. Parfois la morale est explicite, parfois elle se fait discrète. Les leçons qu’il enseigne ne sont pourtant pas révolutionnaires. C’est sa sincérité qui met Randy Pausch à part. Face à sa mort, il se plonge dans sa vie pour transmettre une part de sa sagesse. À travers ses expériences, il discutera de persévérance, d’honnêteté, de reconnaissance. « Les murs de briques sur notre chemin nous permettent de montrer à quel point nous désirons quelque chose », dira-t-il.

Son message visait ses pairs et collègues, ses proches et surtout ses enfants : Dylan, Chloe et Logan. Mais la vidéo de la Dernière Conférence de Randy Pausch s’est échappée du seul monde universitaire et a fait son chemin sur Youtube. Les témoignages, les dons et les invitations ont afflué.

Pausch, en collaboration avec le journaliste Jeffrey Zaslow a écrit un livre, The Last Lecture, sur son histoire. ABC a réalisé une émission d’une heure sur le sujet et Randy Pausch a donné une version abrégée de sa conférence à l’émission d’Oprah Winfrey. Entertainment Arts a créé une bourse pour les femmes en informatique portant son nom et l’Université Carnegie Mellon bâtira en son honneur un pont reliant les pavillons d’informatique et d’arts dramatiques.

Mais le temps a donné raison aux médecins. Randy Pausch est décédé vendredi dernier auprès de sa famille, dans sa maison de Virginie. Non seulement le garçon de Pittsburgh a réalisé ses rêves à travers la science, mais il a passé les derniers mois de sa vie à propager son message. Plusieurs diront qu’il était de ceux qui laissent un monde meilleur que celui qu’ils ont trouvé.