On devrait peut-être parler un peu plus de bouffe pendant la campagne électorale canadienne. Parce que l’évaluation des nouveaux aliments est un processus souvent critiqué. Quel poids a l’industrie dans ce processus? Ce sont des questions posées cette semaine.

Isabelle Burgun s’entretient avec Jacques Goulet, du département des sciences de la nutrition et des aliments à l’Université Laval. Et avec Carol Vachon, biochimiste et initiateur de la Coalition québécoise en faveur du fromage au lait cru.

L’étiquetage, par exemple : saviez-vous qu’il n’existe aucune obligation de déclaration du mode de production de certains produits, notamment ceux issus du génie génétique? Et les analyses scientifiques de la toxicité des nouveaux produits : le processus d’évaluation est-il assez indépendant?

Cette thématique est également la deuxième de trois composant le questionnaire envoyé la semaine dernière aux partis politiques fédéraux.

Dans les actualités : vous vous rappelez une époque où l’environnement était un enjeu électoral au Canada? Une époque lointaine : c’était en... 2008. Aujourd’hui, selon un sondage IPSOS, l’environnement est un enjeu important pour... 5% des électeurs canadiens.

En musique : Food Safety, par un professeur de l’Université de Californie.

+++++++++++++

Je vote pour la science est diffusée le mardi à 11h à Radio Centre-Ville (102,3 FM Montréal). Vous trouverez sur cette page des liens vers les émissions de cette saison. Pour les archives des deux saisons précédentes, rendez-vous ici. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter et nous télécharger sur iTunes.