Publicité
lesdebrouillards_1.jpg

Les débrouillards

Autre action

Actualité

Blogue ta science

Espoir en vue pour les insomniaques

Blogue ta science, le 25 janvier 2012, 12h29

(Agence Science-Presse) La découverte des récepteurs impliqués dans le sommeil permettra peut-être de développer des médicaments plus efficaces contre l’insomnie.

© Yuguangli | Dreamstime.com
Cliquer sur la photo pour agrandir
© Yuguangli | Dreamstime.com

Savais-tu que Blogue ta science est notre blogue pour les jeunes qui aiment la science?

Tu as aimé ce billet? Tu as des questions? Tu possèdes des informations sur ce sujet et tu aurais envie de les partager? Alors viens nous en parler!

Comment? Tu dois d'abord te créer un profil sur le site puis revenir ici écrire ton commentaire (n'oublie pas de le sauvegarder).

Reviens ensuite visiter la page dans quelques jours pour voir si on a répondu à ta question dans la chaîne des commentaires!

Au Canada, environ 35% de la population souffrirait d’insomnie occasionnelle et 15% d’insomnie chronique.

Malheureusement, plusieurs somnifères utilisés couramment entraînent des effets secondaires comme la dépendance et des pertes de mémoire et de concentration.

De plus, ils entravent le sommeil profond, le type de sommeil le plus réparateur.

Une psychiatre de l’Université McGill et ses collègues ont trouvé, dans le cerveau, des récepteurs liés au sommeil profond et d’autres liés au sommeil paradoxal (phase des rêves).

Cette découverte a mené à la création d’une molécule qui active spécifiquement les récepteurs impliqués dans le sommeil profond chez le rat et la souris.

Sous l’action de cette molécule, les rongeurs s’endorment rapidement et présentent davantage d’épisodes de sommeil profond.

Bien que ces résultats soient prometteurs, les recherches devront se poursuivre durant plusieurs années avant que de nouveaux somnifères voient le jour.