Coupures en science, disparition de programmes en environnement, fermetures de bibliothèques: l’expression «guerre à la science», lorsqu’on parle de ce qui se passe à Ottawa, est-elle exagérée?

Pas pour le journaliste canadien Chris Turner, auteur du livre War on science, qui vient d’être traduit en français sous le titre Science on coupe! et qui faisait l’objet d’une activité à Montréal le mois dernier. Pas non plus pour nos deux invités cette semaine, le biologiste Yves Prairie, qui représente l’organisme Evidence for Democracy , chef de file des protestations contre ces coupures, et le journaliste Michael de Souza, qui a couvert l’environnement pendant plusieurs années pour les journaux du groupe canadien PostMedia —et dont le poste a été aboli en février.

On se rappellera qu’à Je vote pour la science, nous avions parlé en novembre dernier d’un sondage Environics mené auprès de 4000 scientifiques employés par le gouvernement fédéral. Il révélait entre autres qu’un scientifique sur deux vit de l’ingérence politique dans ses travaux et que un sur quatre rapporte avoir subi des pressions pour modifier ou omettre de l’information.

Et on se rappellera aussi cette incapacité qu’ont les médias à pouvoir parler à des scientifiques du gouvernement fédéral, un phénonène qui mine la circulation de l’information —l’un des thèmes du livre de Chris Turner. Les origines de ce «musèlement» peuvent être retracées dans une directive de 2008, nous raconte Mike de Souza.

Turner identifie trois fronts d’attaque: le recul de la recherche lié au coupes et à la fermeture de centres et de laboratoires; la diminution de l’expertise scientifique; et le contrôle de l’information aux médias.

Reste que les scientifiques, et les autres, ne sont pas si nombreux à protester. Evidence for Democracy a organisé deux manifs de scientifiques pan-canadiennes, en 2012 et 2013: des chercheurs qui descendent dans la rue avec des pancartes, c’est un événement rarissime. Mais avec quel effet ?

Nos invités:

Écoutez l'émission en cliquant sur le lien audio ci-contre, à gauche.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++

Je vote pour la science est diffusée le lundi à 13h30, sur les six stations régionales de Radio Ville-Marie. Elle est animée par Isabelle Burgun et Pascal Lapointe. Vous pouvez également nous écouter le mardi à 11h à Radio Centre-Ville (102,3 FM Montréal) et vous abonner sur iTunes.

Vous trouverez sur cette page des liens vers les émissions des saisons précédentes. Pour en savoir plus sur l'initiative Je vote pour la science, rendez-vous ici. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter.