C’est un site peu connu du grand public, mais il a dépassé pendant les Fêtes le million d’articles. Et il a transformé la façon dont les scientifiques partagent l’information.

ArXiv a été lancé en août 1991, avant même le World Wide Web tel que nous le connaissons. C’est un site de «prépublication», autrement dit un entrepôt virtuel de recherches avant qu’elles n’aient officiellement été révisées et approuvées par un éditeur. Quelque 130 modérateurs s’assurent uniquement que les textes soumis sont sérieux, et ne constituent pas des doublons.

Les chercheurs en soumettent aujourd’hui au rythme de 250 par jour. Physiciens et mathématiciens sont les principaux contributeurs. Son fondateur, Paul Ginsparg, de l’Université Cornell, entrevoyait un avenir où les recherches scientifiques seraient accessibles au plus grand nombre de gens —c’était des années avant que le mouvement aujourd’hui appelé «accès libre» aux recherches (open access) ne prenne de l’expansion.