Autre action

Actualité

La rentrée des TIC

Technologies de l’information à l’école: trop ou pas assez?

Je vote pour la science, le 6 octobre 2015, 17h43

(Agence Science-Presse) À chaque rentrée, il y a un de ces moments où l’on parle de technologie à l’école. Trop ou pas assez? C’est le sujet de notre émission de cette semaine.

Technologies de l’information à l’école: trop ou pas assez?
Cliquer sur la photo pour agrandir
Technologies de l’information à l’école: trop ou pas assez?

Le rapport de la Commission de l’éthique en science et en technologie du Québec, L’éthique et les TIC à l’école : un regard posé par les jeunes, août 2015.

Thierry Karsenti et Aurélien Fievez, L'iPad à l'école: de l'adoption à l'innovation, Éditions Grand Duc, 2014.

Exemples de projets faisant usage des TICE :

  • PROTIC : les élèves sont branchés sur Internet, et font des projets en équipe plutôt que suivre des cours magistraux. Ce programme a inspiré de nombreux autres au Québec.
  • ÉER (École en réseau) : le but de ce projet était d’assurer l’accès à une éducation de qualité, peu importe où se trouve l’élève, même en milieu rural. Permet la collaboration entre élèves et professeurs de classes et d’écoles distantes via des conférences en ligne et des logiciels de travail collaboratif. En 2014, on comptait 100 écoles participantes.
  • École 2.0 : implantation de tableaux numériques interactifs dans toutes les classes, d’un ordinateur portable pour chaque enseignant, et de ressources didactiques électroniques.
  • Tablette en classe : en 2013, 10 000 élèves québécois utilisaient une tablette en classe chaque jour.

Catherine Dubé, «Éducation : prêt pour l’iClasse?», L’actualité, 7 janvier 2014.

Dossier : «L’intégration des TIC au Canada français», Education Canada Magazine, automne 2015.

Vidéo ci-dessous : Thierry Karsenti analyse les 9 recommandations des jeunes quant à l’usage des nouvelles technologies en classe.

You are missing some Flash content that should appear here! Perhaps your browser cannot display it, or maybe it did not initialize correctly.

Quand on parle de technologies, on parle ici des TIC —technologies de l’information et de la communication— c’est-à-dire d’ordinateurs et d’accès internet au sein des classes, mais aussi de tableaux interactifs, de portables et de tablettes. Et même de l’apprentissage… des réseaux sociaux.

En avril dernier, la Commission de l’éthique en science et en technologie du Québec a organisé une commission jeunesse: 15 étudiants du cégep ont planché sur la présence des TIC au primaire et au secondaire. Isabelle Burgun s’entretient avec leur président, Charbel Abi-Saad.

Surprise, les neuf recommandations de ces jeunes sont plutôt conservatrices. Ils recommandent par exemple de :

  • réaliser des études scientifiques pour démontrer l’efficacité pédagogique des TIC avant de les implanter dans les écoles.
  • aborder dès le début de l’apprentissage les enjeux éthiques des TIC.

Ou encore :

  • Favoriser la prise de note manuelle dans les classes —puisque, dit-on, elle favoriserait l’apprentissage.

Qu’en pense Thierry Karsenti, lui qui étudie les TIC en éducation? On peut écouter sa réaction aux recomandations de la Commission dans le vidéo ci-contre. Dans la deuxième partie de l’émission, il nous donne des exemples de projets intéressants utilisant des TIC (voir encadré). Comment les utiliser en s’assurant de la qualité des apprentissages? Comment mesurer les impacts en éducation? Qu’offre l’iPad en classe?

Même une institution comme l’UNESCO recommande l’enseignement des TIC à l’école et propose un plan d’action international d’intégration et de développement des TIC en éducation d’ici 2030. Comment le faire et le faire bien ?

Les invités :

  • Charbel Abi-Saad, aujourd’hui étudiant à l'Université de Montréal en Communication et Politique. Lors de la Commission, il était au Baccalauréat International en sciences de la santé au collège Jean-de-Brébeuf.
  • Thierry Karsenti, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les TIC en éducation, à l’Université de Montréal.

Écoutez l’émission en cliquant sur le lien ci-contre (à gauche, sous le vidéo) ou en vous abonnant sur iTunes.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++

Je vote pour la science est diffusée le lundi à 13h30, sur les cinq stations régionales de Radio VM. Elle est animée par Isabelle Burgun. Vous pouvez également nous écouter le mardi à 11h à Radio Centre-Ville (102,3 FM Montréal) et vous abonner sur iTunes.

Vous trouverez sur cette page des liens vers les émissions des saisons précédentes. Pour en savoir plus sur l'initiative Je vote pour la science, rendez-vous ici. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter et sur Facebook.