Asthme, eczéma, infections respiratoires… Beaucoup de maux peuvent surgir lorsque le logement est insalubre. Et au Québec, un ménage sur quatre serait aux prises avec un problème d’insalubrité.

«La proportion de pauvres dans une société, c’est un choix de société», résume dans notre émission cette semaine Marie-France Raynault, de la Direction de la santé publique du Québec, qui a récemment déposé un rapport, «Pour des logements salubres et abordables», à l’occasion du Forum sur le logement et la santé qui avait lieu à Montréal.

Deux problèmes préoccupent particulièrement les instances de santé publique montréalaises :

  • la salubrité des milieux de vie
  • l'abordabilité des logements

Il faut dire que Montréal a un profil particulier :

  • 61 % de locataires
  • de 2001 à 2014, une hausse moyenne du loyer de 38%
  • une pénurie de grands logements pour les familles
  • un parc locatif vieillissant (42% ont été construits avant 1960)

Nos logements nous rendent-ils un peu, beaucoup, moyennement malades? N’est-ce pas un vieux problème à Montréal? Quels sont les moyens pour prévenir les problèmes de santé ? Quel lien fait-on avec l’insécurité alimentaire —lorsque les locataires versent plus de 30% de leur salaire dans leur logement. Comment associer cela avec la volonté d’avoir une accessibilité à un logement de qualité? Quels pouvoirs ont les municipalités?

Les invités:

Écoutez l’émission en cliquant sur le lien ci-contre (à gauche, sous le vidéo) ou en vous abonnant sur iTunes.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++

Je vote pour la science est diffusée le lundi à 13h30, sur les cinq stations régionales de Radio VM. Elle est animée par Isabelle Burgun. Vous pouvez également nous écouter le mardi à 11h à Radio Centre-Ville (102,3 FM Montréal) et vous abonner sur iTunes.

Vous trouverez sur cette page des liens vers les émissions des saisons précédentes. Pour en savoir plus sur l'initiative Je vote pour la science, rendez-vous ici. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter et sur Facebook.