Pendant que le nouveau gouvernement italien s’interroge sur la légitimité d’une vaccination obligatoire contre les maladies infantiles, la rougeole vient de battre un record en Europe.

Selon les chiffres du bureau européen de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) publiés lundi, on recensait 41 000 enfants et adultes infectés par la rougeole pendant les six premiers mois de 2018… soit davantage que pendant n’importe quelle année complète de la dernière décennie. Et le record précédent avait justement été établi l’an dernier : 23 927 cas pour la totalité de l’année 2017, après que le plus petit nombre de cas de la décennie, 5 273, ait été enregistré en 2016.

L’OMS note aussi que 37 personnes sont mortes en Europe des suites de la rougeole pendant les six premiers mois de 2018.

L’Ukraine à elle seule a été le théâtre de 23 000 cas. En termes de pourcentage de la population, elle est toutefois coiffée de peu par la Serbie. Cinq autres pays, dont la France et l’Italie, ont eu plus de 1 000 cas chacun entre janvier et juin. Quatorze des décès étaient en Serbie, trois en France.

La Commission pour l’élimination de la rougeole et de la rubéole signale dans son dernier rapport sa « préoccupation » quant à des mécanismes « inadéquats » de surveillance dans certains pays européens, sans parler d’un taux de vaccination inférieur aux normes jugées sécuritaires pour limiter les risques de propagation du virus.

En Grande-Bretagne, selon la directrice du programme de vaccination commentant la situation dans le British Medical Journal, « la majorité des cas que nous observons sont des adolescents et de jeunes adultes qui n’ont pas reçu leur vaccin RRO (rougeole-rubéole-oreillons) quand ils étaient enfants » et qui ont récemment voyagé à l’étranger. Le quotidien The Independant ne peut s’empêcher de faire le parallèle avec le fait que ces jeunes gens sont nés au tournant du millénaire, alors que la peur des vaccins était en croissance, gracieuseté d’un Dr Andrew Wakefield et de sa recherche frauduleuse sur un lien avec l’autisme.

En France aussi, selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, 80 % des cas seraient le fait de gens qui n’avaient jamais été vaccinés.

Selon l’OMS, avant l’introduction du vaccin en 1963, neuf enfants sur 10 attrapaient la rougeole avant l’âge de 15 ans. Le virus est considéré d’autant plus dangereux qu’il a un haut taux de transmission.