Les enfants stimulés avant l’âge de 4 ans au moyen de livres et de jouets éducatifs présentent des particularités au niveau du cortex cérébral.

Cette zone du cerveau est celle où se déroulent les opérations mentales de haut niveau comme le raisonnement, la prise de décision et la reconnaissance des mots.

Nous serions portés à croire que le cortex de ces tout-petits devrait être plus épais, parce que mieux développé.

Mais c’est l’inverse: il est plus MINCE!

D’après l’auteure de l’étude, cela s’explique par le fait que le cortex des enfants stimulés «fait le ménage» dans les connexions existant entre les neurones; il se débarrasse des connexions inutiles pour ne conserver que celles dont il a besoin.

- Marie-Claude Ouellet