Publicité

Autre action

Blogue

CSI: Science-Presse (2e partie)

Actualités, le 29 novembre 2012, 11h31

Donc, il y avait cette mare de sang, dans le petit jardin derrière la maison. Et ces projections de sang sur les murs du cabanon. L’homme assassiné avait des dettes de jeu. Les regards des enquêteurs —c’est-à-dire vous— ont été nombreux à se porter vers le cabanon. Puisque vous l’avez demandé, ouvrons la porte.

CSI: Science-Presse (2e partie)
Cliquer sur la photo pour agrandir
CSI: Science-Presse (2e partie) CSI: Science-Presse (2e partie) CSI: Science-Presse (2e partie) CSI: Science-Presse (2e partie) CSI: Science-Presse (2e partie) CSI: Science-Presse (2e partie) CSI: Science-Presse (2e partie) CSI: Science-Presse (2e partie) CSI: Science-Presse (2e partie) CSI: Science-Presse (2e partie) CSI: Science-Presse (2e partie) CSI: Science-Presse (2e partie)

À raison d’une série d’indices chaque jeudi depuis la semaine dernière, cette enquête se poursuit jusqu’au 13 décembre. Vous êtes l’enquêteur: quelles questions poseriez-vous? Quelle piste voudriez-vous suivre en tout premier lieu? Posez vos questions... et notre expert, François Julien, vous mettra peut-être sur la bonne piste!

La semaine dernière, nous avions peu d’éléments en main: une mare de sang au sol, là où l’homme gisait, avant d’être transporté à l’hôpital, où son décès a été constaté. Les premiers policiers arrivés sur les lieux ont recueilli les témoignages de la femme et du fils du défunt (à lire ici), et sont allés interroger un suspect, M. Scarlett, avec qui le défunt avait des dettes de jeu. Cette semaine, deuxième partie de notre enquête: on avance d’un pas dans le jardin, et on ouvre la porte du cabanon.

L’intérieur du cabanon

Vous aurez sous peu les résultats de l’autopsie. Mais en attendant, d’un premier regard, vous observez des choses fort intéressantes dans ce cabanon. Au sol. Et sur la chaise.

Vous êtes l’enquêteur. Que voyez-vous? Quelles questions vous suggère ce que vous voyez? Comment ces nouveaux éléments s’intègrent-ils aux précédents? Ou peut-être contredisent-ils certains éléments que vous aviez déjà pris pour acquis? Qui dit vrai? Vous n’êtes pas en mesure de désigner un coupable, mais vous avez des questions. Quelles sont-elles ? Quelle serait l’étape suivante?

Ajout, 4 décembre: l'autopsie!

François Julien nous communique dans les commentaires les résultats de l'autopsie tant attendue par certains d'entre vous:

La victime a été frappée à la tête 4 fois par un objet contondant, on note sur le crâne des marques semi-circulaires qui ont occasionné un hématome à l'intérieur du cerveau (côté droit du crâne). Une plaie par un objet coupant/tranchant ayant atteint le coeur a également été observée.
La cause du décès est principalement attribuable à la plaie par l'objet piquant/tranchant. L'hématome ayant eu le temps de s'établir, il pourrait y avoir eu un certain délai entre le contondant (en premier) et le piquant /tranchant (en deuxième).
On a fait des prélèvements sous les ongles de la victime dans le but de retrouver des cellules de l'agresseur, toutefois, les mains sont très ensanglantées, ce qui pourrait rendre cette recherche infructueuse... Le profil du sang va complètement masquer le profil (beaucoup plus dilué) de l'agresseur.

N’oubliez pas de relire les déclarations des personnes interrogées et, au besoin, repassez en vue les conversations avec notre expert invité.

Notre expert invité

François Julien, qui a préparé cette scène de crime, en a plus de 700 à son actif... mais des vraies cette fois, à titre de «biologiste judiciaire». Avec sa formation en microbiologie et immunologie, il a commencé sa carrière en 1976 au Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale de Montréal, où il a travaillé pendant 35 ans avant de prendre sa retraite.

37 commentaires

Portrait de Slymor

Ok, on va prendre notre temps pour mieux comprendre...
D'abord, sang ou rouille sur le poteau de la clôture (a gauche photo set-up_1)?
Poil ou cheveux (photo empreinte_pied_2, en bas au centre)?
Le sang dans la remise me laisse perplexe... Les gouttes sur la chaise ont des formes bizarres, gouttes gravitationnelles? peut-être ... ou les armes y ont plutôt reposées après le crime... Y a t'il des projections de sang dans la remise?
Donc, selon ma déduction, si l'attaque à l'arme blanche est en deuxième, un certain temps après celle de l'objet contondant, la plus grande partie de la flaque de sang a dû apparaître en dernier, le couteau ayant probablement provoqué la plus grande partie de l’hémorragie. Ce qui laisse relativement peu de sang sur la scène avant le coup final. En observant les goupillons je situe l'agresseur près de la position finale de la tête face au cabanon pour les premiers coups et avec un léger angle pour les seconds. Rien pour l'instant ne me dit que l'agression a pu avoir eu lieu dans le cabanon si il n'y a pas d'autre trace de sang à l'intérieur mais c'est aussi possible.
L'hypothèse de Marie pour l’empreinte me plait, ce qui pourrait être une chaussure sport a pu arriver là dans le but de fermer la porte après le crime... Une analyse détaillée des vêtements, des chaussures et/ou de présence de sang dans la maison est de mise.
Le fils et la mère sont mes principaux suspects.

Portrait de François Julien

Tu brûles de plus en plus ...pôteau, rouille.
Pas de projection dans la remise.
J'aime de plus en plus vos déduction basées sur des observations et non de la lecture de boule de cristal. Vous arrivez vers la fin de l'examen de la scène avec du matériel en poche pour l'entrevue/interrogatoire des témoins/suspect.
Pourquoi élimines-tu la troisième personne...il ne faut pas avoir une vision en"tunnel" quand tu vas le rencontrer.
J'ai hâte de vous voir examiner les vêtements...ça va chauffer.

Portrait de tshipi

J'ai pensé la même chose que Sylvain pour la chaise dans la remise. C'est comme si l'arme du crime y avait été déposée. Pour ce qui est du troisième suspect je ne l'ai pas éliminé personnellement. Il est peut-être complice, et il a peut-être agi seul mais ça me semble peu probable, surtout à cause du laps de temps entre les deux attaques...

Portrait de François Julien

Selon toi quelle est l'arme...où sur la chaise et comment était placée l'arme.
Lachez pas...je suis sur le point de vous recommandez pour un poste au bureau ;o)

Portrait de tshipi

C'est un marteau. Le pied de biche à gauche, le bout qui tappe au milieu là où la tache est ronde. On peut même voir les bouts de doigts de la personne qui l'a déposé si je ne me trompe pas (une main gauche?). Ça serait un poste de quoi exactement? :) ;) peut-être que la personne qui a laissé la trace de main gauche et la trace de pied (droit) s'est juste penchée pour ramasser le marteau. En tout cas, c'est plutôt précipité comme évènement. La personne qui a attaqué en premier est la plus émotive, elle a agit sous impulsion. C'est l'autre après qui a décidé d'arranger la scène.

Portrait de François Julien

Je peux prendre ma retraite en paix...je constate que plusieurs des personnes qui interviennent ont un bon sens d'observation. D'autre matériel à examiner arrive sous peu.

Portrait de François Julien

Perrine,Leterrier, Sylvain Morin, TifTif3 et les autres où êtes-vous ? On a ouvert la porte et vous avez les conclusions de l'autopsie que vous attendiez...!

QU'est-ce que vous voudriez voir maintenant?

Portrait de patricedusud

L'hypothèse que le crime ait été commis par deux complices semble renforcée par la nature des plaies et surtout l'usage d'un objet contondant et d'un objet tranchant et le délai possible entre les deux agressions.
Comment expliquer la trace de main ensanglanté autrement que par un réflexe de la victime se touchant la tête, rampant sur le sol et tachant le siège à l’intérieur de la remise (hypothèse).
Il sort en titubant et est alors achevé d’un coup dans le cœur qui seul (à confirmer) peut provoquer les projections de sang sur le mur et la porte.
Si la femme était à l’intérieur de la maison au moment de l’agression, pourquoi n’a-elle rien entendu alors que son mari recevait de violents coups sur le crâne ?
Les marques sur le crane sont-elles sur l’arrière du crane, sur l’avant ou sur le côté et lequel ?
A-t-on suffisamment bien cherché les armes du crime (marteau, outils de jardinage pour l’objet contondant ?) cisaille, couteau ou autres pour l’objet coupant.
Le fils a peut-être pris le pouls de son père mais cela peut-être pour vérifier qu’il était encore en vie avant ou après l’avoir achever…puisque apparemment le coup de grâce a été donné après l’agression à la tête.
Je continue à penser qu’il faut chercher les coupables dans la famille et que la piste de M. Scarlett ne peut probablement pas expliquer la sauvagerie de l’agression.

Portrait de François Julien

Très bonne démarche...tu te base sur des observations et non de la boule de cristal.
À moins d'avoir donné plusieurs coups de couteau et que le couteau ainsi que la main de l'agresseur soit souillée de sang on ne verra pas de sang par effet goupillon...ce que l'on voit sur le mur et la porte ne peut qu'être attribuable à des coups par objet contondant. Une blessure par objet piquant/tranchant "peut" faire des projections qualifiées d'artérielles si des vaisseaux majeurs sont touchés...parfois, l'épaisseur des vêtements va retenir ces projections.
Les blessures à la tête ont été rapportées par le Patho et les premikers intervenants ...côté droit.
La fouille de la scène rapprochée n'a pas permis de mettre en évidence la présence de sang sur les objets (outils).

Portrait de patricedusud

Merci pour les précisions "techniques" pour les projections.
Les goupillons seraient donc consécutifs aux coups sur le crane avec un objet contondant (marteau ?). Leurs positions semblent montrer au moins pour une trace qu’il était à genou ou à terre lorsqu’il a reçu une partie de ces coups.
Pour revenir à l’aspect dépensier de l’épouse j’ai peut-être disculpé Scarlett un peu vite parce que s’il était l’amant de madame cela pourrait expliquer ses dépenses et l’intérêt qu’il aurait à éliminer son « rival ».
J’attends avec impatience la suite des indices.

Portrait de François Julien

Excellent...d'autres développements arrivent...

Portrait de tshipi

Et moi j'ai trouvé la femme rapide pour désigner un coupable, et le fils a senti le besoin d'expliquer pourquoi il avait du sang sur lui. Combien de temps ça prend pour se former, un hématome? 5 minutes ? 15 minutes??

Portrait de François Julien

La nervosité...??? Ils ont peut-être peur de se faire soupçonner ???

Tout est question de gravité de la blessure causant l'hématome.

Je sens que vous avez hâte de voir les vêtements...ça s'en vient.

Portrait de Slymor

Je ne vois pas d'empreinte de soulier... Je vois plutôt la paume d'une main! (et un poil ou un cheveux sous l'empreinte)
Attaque initial dans la remise. Donc, la porte barrée incrimine les proches. J'ai de la misère a concevoir que madame ait incriminée le shylock par sa déclaration si ils étaient complice... J'aimerais bien voir les vêtements du fils. Il avait bcp de sang sur lui? Il y a un gourdin a gauche du cabanon, a-t-il des traces de sang? Le contenu de l'estomac de la victime m'intéresse aussi...
1 ou 2 coups dans la remise, 4 distincts à la position finale de la tête. Le complice frappait presque face au cabanon et la meurtrière (ou vice-versa) a terminé l'agression par l'utilisation de l'arme blanche .
Ça chauffe ou je refroidis?...

Portrait de François Julien

Tu es très froid pour la tache au sol regardes bien...que penses-tu de la chaise ? Vois-tu quelque chose de particulier...?

Pas de sang sur le gourdin...

Contenu gastrique très peu digéré...bouillie blanche apparence de pain.

Bon résumé de ce qui "pourrait" s'être passé. Il faut vérifier si ce que tu avances est cohérent avec ce qui est observé.

Effectivement, beaucoup de questions demeurent en l'air. Tu as bien raison, je pense que l'examen des vêtements des témoins/suspects seraient important. On va éventuellement vous faire ce plaisir. Il est très important d'examiner correctement la scène pour localiser les personnes (vêtements) sur les lieux lors de l'évènement.

Portrait de François Julien

Bonnes nouvelles... Le Patho nous a transmis un rapport préliminaire... La victime a été frappée à la tête 4 fois par un objet contondant, on note sur le crâne des marques semi-circulaires qui ont occasionné un hématome à l'intérieur du cerveau (côté droit du crâne). Une plaie par un objet coupant/tranchant ayant atteint le coeur a également été observée.
La cause du décès est principalement attribuable à la plaie par l'objet piquant/tranchant. L'hématome ayant eu le temps de s'établir, il pourrait y avoir eu un certain délai entre le contondant (en premier) et le piquant /tranchant (en deuxième).
On a fait des prélèvements sous les ongles de la victime dans le but de retrouver des cellules de l'agresseur, toutefois, les mains sont très ensanglantées, ce qui pourrait rendre cette recherche infructueuse... Le profil du sang va complètement masquer le profil (beaucoup plus dilué) de l'agresseur.

Portrait de tshipi

Alors, la chaise dehors - celle qui est plus propre que les autres a été échangée contre celle qui est sale de la remise?? Ça expliquerait les grosses taches sombres sous la table. C'est une empreinte de soulier ça? si c'était du sang, la peinture blanche serait tachée.

Portrait de François Julien

Cette chaise est sale...personne ne s'est assis dessus...regardes bien la chaise.
Les gouttes sous la table, ce n'est pas du sang...désolé.
Penses-tu que, si c'est une empreinte de soulier, ça peut aider?

N'oublies pas...regardes bien la chaise.

Il faut toujours regarder la scène dans son ensemble...arrivée à des conclusions les plus vraisemblable et après ça envisager les conclusions plus compliquées. Comme on dit couvent "KISS"

Portrait de tshipi

Si c'est une empreinte de soulier ça peut m'aider, je peux chercher qui a la même paire de souliers et de quelle grandeur est cette empreinte.Je pense que peut-être que le tueur s'est dépêché pour fermer la porte, et qu'il a dû s'appuyer sur le cadre de porte pour ça. Je dit Le tueur mais ça pourrait être la femme. Aussi quand je plisse les yeux, comme Sylvain j'arrive à voir une empreine de main. Cette main était très ensanglantée! Donc pour moi la conclusion la plus vraisemblable c'est la mise en scène de la mère et du fils. La victime aurait reçu le premier coup dans la remise, elle a mis la main sur sa plaie et elle est tombée à quatre pattres. Ça serait une main gauche par terre, et une main gauche sur le cadre de porte. J'aimerais bien avoir une photo du contenu de la remise, étant donné que si c'est une mise en scène de la mère et du fils selon moi ils n'ont pas eu le temps de se débarasser de l'arme du crime. Qu'est-ce qu'il y a dans la poubelle? C'est râre qu'un meurtrier utilise deux armes différentes à moins d'être un psychopathe sadique ou que la première arme s'est cassée. Alors je pense que deux personnes ont attaqué la victime. J'irais faire un tour dans la maison, vérifier les lavabos et les poubelles. et le lave-vaisselle. Un objet coupant-tranchant, ça pourrait être des ciseaux. Ou des séquateurs. Ce que je pense? La mère a tappé sur le père avec l'objet contondant. Il a perdu conscience, mais il n'était pas mort. Elle a appelé son fils, il est arrivé, a vérifié s'il était mort et il l'a achevé pour protéger sa mère. Ce qui expliquerait le délais entre les coups portés à la tête et la plaie au coeur. Alors, dans la maison y'aurait pas des indices?

Portrait de François Julien

Très bonnes observations...tu vois que si on porte attention à de petits détails on arrive à avoir une bonne idée de ce qui s'est passé.
La fouille de la poubelle n'a pas permis de mettre en évidence de sang.
Je ne peux que dire "laches pas, c'est très "plaiiiisant" (Tremblay du Lac ;-) ) de lire ce que vous dites. On va éventuellement vous faire le plaisir de montrer les vêtements des témoins/suspects.

Portrait de tshipi

J'aimerais mieux voir dans maison ;) et alors ce n'est pas une empreinte de main. Me disait aussi. C'est un soulier. Donc cette chaise dans la remise, on dirait qu'un outil genre pied de biche a frotté dessus... à moins que ce soit des ongles, je vois comme deux lignes sur la tache de sang en bas à gauche sur le gros plan. En passant j'viens pas du lac ;) :)

Portrait de François Julien

C'est fou ce qu'on peut voir lorsqu'on porte attention...

Portrait de Antoine Bonvoisin

Voici de nouveaux indices qui vous en diront un peu plus sur ce qu'il est possible de voir à l'intérieur du cabanon. Les photos ajoutées sont les numéros 9 à 12.
La hauteur de la trace de main, sur le cadre de la porte, est approximativement à 1m50 du sol.

Bonnes recherches !

Portrait de tshipi

Je vois trois petites taches rondes sur le sable à l'endroit où reposait la tête. Je pense que la victime a reçu trois coups alors qu'elle était déjà immobile sur le sol. L'agresseur a porté ces trois coup dos à la porte. selon moi il était penché par dessus la victime. J'ai eu l'idée que la victime avait été empoisonnée, et la trace de main sur le cadre de porte pourrait bien être faite aussi par l'agresseur mais avec le sang de la victime. Cette trace de main est à quelle hauteur du sol au juste?

Portrait de François Julien

Gouttes passives tombant d'un objet ensanglanté...regardes les goupillons sur le mur et la porte, l'axe des gouttes et leur angle va te donner la position de l'agresseur...porte fermée ou ouverte...est-ce possible que les goupillons soient produit par quelqu'un qui est dos à la porte ou face à celle-ci.
N'oublie pas, premier coup...pas de projections par impact et pas de goupillon, deuxième coup...projections par impact et goupillon possible,troisième coup...proj. impact et goup. possible, quatrième coup...proj. impact et goup. possible...OK, on a combien de goupillon...donc, combien de coups minimum...
Il s'agit d'une main gauche à environ 4 pi du sol...la victime étant à la morgue l'info n'est pas disponible présentement.

Portrait de tshipi

Alors... au moins trois coups, c'est certain. Et face à la porte à cause de la forme des goupillons mais aussi la quantité sur la chaise et la poubelle. Sinon on verrais plus de goupillons par terre je pense... J'aimerais bien faire des tests d'éclaboussures. J'aimerais bien avoir une pièce toute blanche, de la peinture rouge et quelques outils qu'on retrouve dans une remise. Ça m'aiderai à mieux comprendre, je ne suis pas très bonne en mathématiques. Le tueur était alors juste en bas de l'escalier?

Portrait de François Julien

Le premier coup n'éclaboussant pas ...minimum 4 coups...face à la porte...ça plein de bon sens n'est-ce pas?

Les goupillons sont très rarement observés par terre... on les observe souvent au plafond avec prolongement sur le mur. Dans le cas présent faut admettre que le plafond est assez haut ;-)

En labo on recouvre les murs de papier brun (gros rouleau d'expédition) et on se sert de sang de boeuf. La viscosité est un facteur important pour obtenir des gouttes formées adéquatement...la peinture c'est trop visqueux.Les principes mathématiques sont très simple, si tu sais diviser et regarder dans une table de sinus ou encore mieux entrer des chiffres sur une calculatrice, tu pourrais faire les calculs. À la fin de la série d'article je vais expliquer le cheminement sur la scène et tu va voir, si tu as un bon sens d'observation (j'en doute même pas avec ce que tu écris) tout va te sembler simple.

Portrait de patricedusud

Je note que le train de vie de l'épouse est sans rapport avec les revenus de son époux qui de plus était un joueur endetté.
Je repose donc la question d’une assurance vie et au profit de qui ?
Si on suppose comme les indices semblent l’indiquer que la victime était à l'intérieur de la remise au moment où il a reçu le premier coup, il a bien fallut que quelqu'un ou quelque chose l'attire à l'intérieur. On peut "imaginer" que son épouse "complice" lui a demandé d'aller y chercher quelque chose (peut-être les gants et/ou la cisaille négligemment posés sur la troisième chaise) sachant que l’agresseur (le Fils ou l’"amant" de madame ?) se cacher peut-être à l’intérieur;
La scène du crime ressemble de plus en plus à une scène de guet apens.
Peut-on en savoir plus sur d’éventuels relations extraconjugales de l’épouse et surtout sur l’origine de l’argent qu’elle dépensait ?

Portrait de François Julien

Police d'assurance: pas très grosse, femme bénificiaire depuis leur mariage (22 ans).
On peut que très rarement déterminer l'endroit où était la victime lors du premier coup...ce dossier ne fait pas exception.
Tous ces scénarios peuvent être possibles...mais là on est sur la scène et on doit tenter d'obtenir le maximum d'infos pour que, lors de la rencontre des témoins/suspects (femme, fils, shylock), le policier ait une idée de la reconstitution des faits savoir qui est menteur. Où se situe la victime au sol lorsque les coups sont portés... regardes les projections sur les pattes ...où est l'agresseur...dos au cabanon ou face à celui-ci. L,intérieur du cabanon t'intéresse ou non.

Portrait de tshipi

Il y a une tache sombre sur le plancher de la remise près de la porte. La chaise proche de la porte a été déplacée après le meurtre, elle est sur une petite flaque de sang. La chaise la plus éloignée de la remise me semble plus propre que les autres, et y'en a une sale avec une tache sombre dessus dans la remise... aussi, les paramédics qui ont effectué les manoeuvres ont-ils déplacé des objets? Moi je ramasserais la petite bille bleu à coté de la poubelle : qu'est-ce que c'est?

Portrait de François Julien

On arrive lentement à cette tache dans la remise...les paramédics n'ont rien déplacés de façon significative...les premiers policiers ont pris en note ce qui a été déplacé, à part la victime Déplacée pour la placée sur le dos et transport vers la civière (la chaise a légèremnt été déplacée à ce moment. Que penses-tu qu'il s'est passé...où ont été portés les coups. Est-ce que tu soutiens la thèse que la porte était ouverte ou fermée quand les coups ont été donnés? La petite bille bleue...malheureusement, bonne observation mais c'est pas relié à l'évènement.

Portrait de tshipi

Oui je crois bien que la porte était ouverte... je me demande pourquoi il y a des gouttes de sang tombées sur la poubelle. Comme Sylvain, je pense qu'il est très probable que le premier coup ai été porté à l'intérieur de la remise. Et je pense que pour le reste il se tenait proche de la poubelle, parce qu'il y a des gouttes tombées sur le couvercle de la poubelle. Je ne me souviens plus du nom de ces gouttes qui tombent, bien rondes? Aussi, d'après l'aspect des groupillons sur la porte, je pense qu'elle était plus ouvert que sur la photo.

Portrait de François Julien

"Tout ce qui monte va retomber éventuellement" lorsqu'on frappe dans une tache de sang les gouttes (un peu comme une parabole) après impact elle retomberont sur la poubelle. On peut que très rarement trouver l'endroit où a été donné le premier coup...dans ce dossier on a aucun indice scientifiquement démontrable. La localisation de la victime peut être principalement démontrée par les pattes des chaises...regardes les faces des pattes...lesquellles sont tachées...peut-tu maintenant avoir une meilleur idée de la position de la victime. Bonne observation pour la porte...N'oublies pas, à l'arrivée des premiers intervenants la porte est fermée...est-ce que tu commences à avoir une idée de ce qui s'est passé...?

Portrait de Slymor

Intéressant les goupillons doubles! J'imagine déjà le type d'arme, ça me fait penser à la partie "arrache-clou" d'un marteau ...
Le sang sur la patte de la chaise est étendu, il doit y avoir eu contact direct avec la plaie de la victime, probablement lors de sa chute.
Les projections basse vitesse sur les pieds de la table et sur la poubelle me disent qu'il fut frappé plus près du cabanon que de la position finale du corps.
Je garde ma théorie de la porte ouverte et je privilégie pour l'instant le complot et la possibilité que le tueur se trouvait dans le cabanon et la victime aussi ou tout près de la porte. Il est même facile de s'imaginer la position de sa tête dans la plus grande partie de la mare de sang (plus près du cab.) et que le corps de la victime a été déplacé après le crime.
Je dois décidément interroger la mère et le fils sur le fait que la porte du cabanon était barrée à l'arrivée des policiers. Une fouille du cabanon s'impose et vérifier la possibilité que la table fut déplacée après le meurtre, semble y avoir des taches de sang sous la table.
On ne voit pas très bien dans le cabanon, y a t-il du sang?
Ça semble être une main droite (auriculaire en haut) sur le cadre, je me trompe?
Physiquement, la mère et le fils ont l'air de quoi?! Quel âge ont-ils?combien mesurent-ils? Ont-ils les capacités et la force nécessaire pour manier le marteau avec une extrême violence? Les goupillons sont très haut...
Y a le mobile aussi... Ça me prend un "snap shot" des finances de la famille et des relations proches pouvant être impliquées.
Faut aussi que j'appelle le légiste pour l'engueuler du fait que ça prend une éternité son foutu autopsie! :)

Portrait de François Julien

Regardes bien les projections goupillons...tu vas avoir une bonne idée de l'endroit où était l'agresseur. Dépendant de la surface qui reçoit le sang, l'apparence de la tâche peut être bizarre. Effectivement les projections sont basses...lorsqu'on veut tenter de déterminer l'origine des projections de sang, souvent, on regarde ce que l'on appelle les zones d'ombrages...le sang voyageant sur un plan vertical, des surfaces seront tachées alors que d'autres seront propres...vois-tu ce phénomène? Ne te décourages pas d'autres photos sont à venir !! Effectivement il y a une main...La mère et le fils sont de taille moyenne:±5pi 6po 130 lbs pour la mère... 5pi 9 po 160lbs pour le fils...6pi 2po 200lbs pour Scarlett (l'avais-tu oublié celui-là). Les finances ne sont pas très bonnes, Mme a un gros rythme de vie et M. ne fait pas un gros salaire (shylock).Dans la vraie vie, les autopsies ne se font que de jour et le corps est arrivée fin PM au Labo...donc l'autopsie se fait au mieux le lendemain (4 pathos, si un est à la cour, l'autre sur une scène et qu'il y a eu trois meurtres ça peut prendre même deux jours, désolé) :-(

Portrait de Slymor

Ok, ma plus récente hypothèse: Le coup initial à été porté à l’intérieur du cabanon.
La victime à tenté de fuir mais s'est effondré à la sortie du cabanon. L'agresseur l'a suivi dans la cour pour lui assener les coups ultimes. Je dirais que sa position (l'agresseur) est environ à la hauteur d’où on a relevé la position finale de la tête, ce qui implique que le corps a été déplacé après le meurtre.
Il semble y avoir des gouttes gravitationnelles qui se dirigent vers l'escalier... Je me trompe?
Ça sent le guet-apens et le complot...

Portrait de François Julien

L'agresseur faisait face à la remise ou dos à la remise. Un objet ensanglanté peut évidemment laisser tomber des gouttes. Est-ce qu'une vue de l'intérieur de la remise t'aiderait.