Le 22 mars, rappelons-nous l'importance de protéger la molécule de la vie.

Comme tous les ans depuis sa création par l’ONU suite au sommet de Rio en 1992, le 22 mars est la journée officielle de l’eau. Cette année, le thème choisi est celui de la coopération dans le domaine de l’eau.

Ainsi, l’UNESCO qui supporte ce programme stipule sur la page officielle de la journée «qu’au cours de la campagne de coopération dans le domaine de l’eau 2013, qui comprends l’Année et la Journée, des efforts seront fournis au niveau local, national et international pour sensibiliser aux défis et au potentiel de la coopération dans le domaine de l’eau, faciliter le dialogue entre les acteurs, et promouvoir des solutions innovantes pour entretenir la coopération dans le domaine de l’eau.»

Rappelons qu’en 2013, plus d’un milliard de personnes n’ont pas accès à l’eau potable et que 2,5 milliards ont un accès difficile à un système d’assainissement convenable, comme le rappelle l’organisation Onedrop.

Totalement nécessaire à la vie, l’eau est pourtant sujette à nombres d’attaques dans le monde entier. Pollution, raréfaction, épuisement des ressources, désertifications, guerres de l’eau. La molécule bleue devient un enjeu majeur dans de plus en plus de pays et le réchauffement climatique n’arrange en rien les choses.

En cette journée spéciale, il convient que chacun prenne conscience de la nécessité de protéger LA ressource de toutes les ressources. N’oublions pas non plus que l’eau n’est pas un bien mais un droit. Toute tentative de la privatiser à des fins commerciales est une atteinte à la dignité humaine. L’eau n’appartient à personne, elle est le cœur même de la vie, elle représente en moyenne 65% de notre masse. La protéger, c’est vous protéger.

Et puisqu’une image vaut mille mots, cette illustration publiée par le United States Geological Survey en 2012 permet de se rendre compte de la rareté de l’eau en général et de l’eau douce en particulier.

La plus grosse sphère représente toute l’eau de la planète (cette sphère ferait 1360km de diamètre). La deuxième plus grosse est l’eau douce souterraine, celle présente dans les lacs, les marécages et les rivières (273km de diamètre). Enfin, la plus petite représente seulement l’eau des rivières et des lacs (56km de diamètre).