« C'est un roc ! ... C'est un pic... C'est un cap ! Que dis-je, c'est un cap ? ... C'est une péninsule ! » Est-ce votre réaction, telle que le légendaire personnage Cyrano de Bergerac, à la vue de votre nez dans un égoportrait ? Votre œil vous joue des tours. Dans une étude publiée le 1er mars 2018, des chercheurs américains ont confirmé que les égoportraits disproportionnent la taille de votre nez.

L’étude publiée dans le JAMA Facial Plastic Surgery montre que la courte distance entre l’appareil photo et le sujet photographié amplifie la perception de grandeur du nez. L’égoportrait refléterait mal l’état tridimensionnel du nez.

Un égoportrait capturé quand l’appareil est à 12 pouces du sujet exagérerait la perception du nez de 30 % chez les hommes et de 29 % chez les femmes. Quand la photo est prise à 60 pouces, la distance habituelle pour une photo de type porterait, les chercheurs n’ont trouvé aucune différence en termes de perception de taille du nez.  

Les chercheurs ont calculé le ratio de la largeur du nez perçue par rapport à la largeur du visage grâce à des photos de participants de différentes ethnies à travers les États-Unis.

En 2017, 55 % des chirurgiens-plasticiens faciaux américains ont rencontré des patients qui veulent améliorer leur apparence dans leurs égoportraits. Cela représente une augmentation de 13 % par rapport à 2016.

Il reste à voir si les patients qui prennent plus d’égoportraits sont moins satisfaits des résultats de leurs chirurgies et comment cette impression d’eux affecte leurs décisions médicales.