Autre action

Revue de presse

Les erreurs de la gouvernance internationale des forêts

Magali Bourrel, le 28 février 2012, 9h28

Une étude souligne l'échec de nombreux accords internationaux dans le cadre de la lutte contre la destruction des forêts mondiales. Les besoins des populations locales et les pressions économiques exercées par des acteurs extérieurs aux forêts sont ignorés. Des initiatives internationales, comme le REDD donne plus d'importance au stockage du CO2 qu'à l'amélioration des conditions de la forêt et les moyens de subsistance des communautés. Les négociateurs du REDD doivent engager les parties prenantes en dehors du secteur forestier, tels que l'agriculture, le transport et d'énergie.

Malene Thyssen / wikimedia commons
Cliquer sur la photo pour agrandir
Malene Thyssen / wikimedia commons
Source de la nouvelle : Environmental Research Web