L’Inde semble décidée à déposer un véhicule sur la Lune vers 2015, en dépit du retrait de son principal partenaire, la Russie.

L’Organisation de recherche spatiale indienne a en effet annoncé en janvier qu’elle piloterait seule cette seconde mission lunaire —la première, Chandrayaan-1, a eu lieu en 2008— plutôt qu’en partenariat.

La Russie était théoriquement responsable de la construction du véhicule qui roulera sur notre satellite, et quiconque s’en chargera n’aura pas une mince tâche devant lui.

L’Inde a de plus encore à faire la preuve de la fiabilité de la fusée qui doit servir de lanceur.

- Pascal Lapointe