Il y a 70 ans, l’humanité se regardait pour la première fois depuis l’espace.

Ce n’était pas encore la photo d’un « lever de Terre » au-dessus du paysage lunaire qu’allaient prendre en 1968 les astronautes d’Apollo 8. Mais à la fin de 1946 et au début de 1947, les premières fusées expérimentales américaines avaient franchi l’altitude de 100 km : la limite symbolique de l’espace. Et surtout, elles en avaient profité pour prendre, pour la première fois, des photographies — floues et en noir et blanc — sur lesquelles apparaissait la courbure de notre planète. Dans une entrevue l’automne dernier au magazine Air & Space, un membre de l’équipe de récupération de la première fusée racontait avec amusement que lorsque les photos avaient finalement été développées, « les scientifiques étaient devenus fous ».

Un montage vidéo de la revue Nature, Portraits of a Planet : Earth from Space, rassemble ces images qui ont changé la perception de notre monde — et ont donné naissance au mouvement environnemental.