Publicité

Autre action

Blogue

Pollution: tout savoir sur les continents de plastique

envi2bio, le 25 octobre 2012, 9h04

Cette vidéo intitulée « Des îles de déchets », et issue d’un reportage de l’émission Le dessous des cartes sur arte, illustre et explique très bien le phénomène d’amas de plastique dans les océans du monde.

continent-plastique
Cliquer sur la photo pour agrandir
continent-plastique Pollution: tout savoir sur les continents de plastique

Découvrez le cas de la Méditerranée et plus de visuels à ce sujet sur envi2bio !

Qu’est-ce que c’est?
Ce sont des zones immenses, en pleine mer, composées d’éléments de plastique flottant en dessous de la surface de l’eau et jusqu’à 30 m de profondeur!

Attention cependant, l’image et le terme de continent n’est pas adéquat mais permet de sensibiliser au maximum les personnes à ce problème de pollution indétectable par images satellites. En réalité il s’agit plutôt d’une multitude de micro-plastiques en suspension.

Où se trouvent-ils?

  • Dans l'océan Pacifique Nord: 1ère île de déchets plastiques découverte en 1997 par le navigateur américain Charles Moore, surnommée le 7eme continent, ou encore vortex de plastique ou great pacific garbage patch est un gigantesque amas de plastique, équivalent à 6 fois la France situé entre les côtes californiennes et le Japon.
  • Dans l'océan Atlantique Nord
  • Supposément dans l'océan Indien et le Pacifique et Atlantique Sud

Comment les a-t-on découvert?
Ces continents ont été découverts dans les années 90. Pourquoi si tard? Simplement car personne ne s’était aventuré dans ces zones où le vent est faible et le poisson peu abondant. L’Homme n’explore pas les endroits où il n’a rien à exploiter.

  • Le principal continent, le great pacific garbage patch, a été découvert par hasard en 1997 par Charles Moore. Depuis les expéditions se suivent pour étudier la zone de 3,4 millions de km2 et comptabiliser le nombre de fragment de platique au km2. (Tara Océan, Project Kaisei et la petite française 7eme continent départ en 2013)
  • En 2010, une nouvelle plaque de déchets est découverte dans l’Atlantique nord par la Sea Education Association. La taille de ce North Atlantic patch serait équivalente à celle de son pendant pacifique.

Comment se forment-ils ?
Ces îles se forment par l’accumulation et le rassemblement des déchets marins en raison de zone de hautes pressions avec des vents faibles et des courants s’enroulant dans un certain : c’est ce qu’on appelle une gyre.

Quelles en sont les conséquences ?
Cette nappe de plastique est une véritable menace pour la faune aquatique ainsi que pour les oiseaux qui en avalent des morceaux en les confondant avec de la nourriture remontant jusqu’à nous via la chaîne alimentaire. Ces effets néfastes ont été démontrés sur 260 espèces. Greenpeace estime qu’à l’échelle de la Terre, environ 1 million d’oiseaux et 100 000 mammifères marins meurent chaque année de l’ingestion de plastiques.De plus, les débris fonctionnent comme des éponges, qui accumulent les polluants organiques persistants.
Regardez la vidéo choc Midway du photographe Chris Jordan, sur la question.

Quelles solutions pour s’en débarasser?
Le principal problème peut être posé par cette question: à qui appartiennent ces continents? En effet ils se trouvent dans les eaux internationales, lesquelles appartiennent à tous quand on y trouve quelques richesses et à personne lorsqu’il n’y a rien à en tirer! Chaque pays se dédouanant du problème repoussant sans cesse le moment de s’y confronter.
Il est impossible de nettoyer l’océan car aucun micro-organisme n’est capable de le dégrader complètement. La seule solution pour réduire sa présence dans l’océan est donc de ne pas le jeter dans l’environnement, et d’opter pour des matériaux alternatifs biodégradables.

Une chose est sûre si on continue de la sorte, dans 20 ans, ce continent sera aussi grand que l’Europe!
Plus que jamais, il est temps de réduire notre consommation et adopter des attitudes écoresponsables !

1 commentaire

Portrait de lucas

C'est bien fait la vie, la mer a rassemblé tous ces déchets pour que l'on puisse les reprendre.