Nouvel épisode de l'émission scientifique, l'oeuf ou la poule, ce soir à 20h sur la radio CHOQ.ca, que vous retrouverez en baladodiffusion dès mardi. Cet été, nous apprenions que le dégel du sol de Sibérie, en Russie, a libéré de l'anthrax, aussi appelé la maladie du charbon due à la bactérie Bacillis anthracis. C'est une maladie qui peut affecter les hommes comme les animaux, une anthropozoonose, qui a contaminé des dizaines de personnes, des milliers de rennes et tué un garçon de 12 ans. Ces jours-ci, on pouvait lire dans la presse que le gouvernement russe pense abattre 100'000 rennes pour limiter la propagation de la maladie.

Le sol de la Sibérie est gelé, tout comme celui du Grand Nord Québécois, Canadien et en Alaska. C'est du pergélisol ou permafrost en anglais, que nous partons explorer avec Daniel Fortier, chercheur au Géocryolab, à l'Université de Montréal. Dr. Fortier est géomorphologue, attaché à l'étude scientifique des reliefs et des processus qui les façonnent en étudiant ce qui est "facilement" accessible sous la surface.

Avec son expérience de terrain, au Nunavut par exemple, nous lui demanderons comment se forme le pergélisol, de quoi est-il composé ? On sait que ce sol gelé fond à cause des changements climatiques et de la hausse de la température globale, mais on s'interroge sur les conséquences de sa dégradation. Est-ce qu'on peut craindre le dégel d'une bactérie au Québec ? Est-ce que les écosystèmes aquatiques vont être modifiés ?

Parfois des routes sont construites sur du pergélisol. Les structures des bâtiments ont-elles été pensées pour s'adapter à la fonte du pergélisol ? Au Québec, certaines villes ou villages doivent-ils déménager, comme en Alaska, ou être reconstruits ? Daniel Fortier nous partagera ses travaux d'atténuation des impacts négatifs de la fonte du pergélisol et nous amènera avec lui sur le terrain.

Préparez-vous, il va faire froid, on a à manger pour quelques mois !

Dans la chronique actualité des sciences, la journaliste Marion Spée  nous donne un aperçu de la recherche aux États-Unis avec Trump comme président, puis elle nous parlera de bonobos et de macaques, n'y voyez là aucun lien !

Julie Dirwimmer  nous chante une berceuse relativement restreinte... en slam, de quoi faire danser ou chanter les physiciens.

Comme toujours, en fin d'émission, Carine Monat vous propose quelques sorties originales et abordables pour le plaisir et aiguiser votre sens critique, avec l'agenda scientifique de la semaine.

Bonne écoute !

L’œuf ou la poule ?, l'émission scientifique de choq.ca, est diffusée tous les lundis à 20h sur la radio web de l'Université du Québec à Montréal. L'émission est ensuite disponible en baladodiffusion sur la page de l'émission . Retrouvez les chroniques en vidéo sur notre chaîne Youtube . Nous complétons les entrevues en partageant des photos, des articles et des vidéos sur facebook et twitter.