Page d'accueil

L'événement de la semaine


Pour tout trouver sur Internet


Tous les médias en un clin d'oeil


Nos nouvelles brèves
  
  


Plus de 1500 questions





Hommage à...
Le monde delon GOLDSTYN
Dossiers
Promenades






Le 8 février 2006


Retour au sommaire des capsules

Contrôle de l'information et CV mensonger

(Agence Science-Presse) - Un jeune protégé du président Bush, au cœur de la controverse sur le contrôle de l’information scientifique à la NASA (voir la manchette), a donné sa démission mardi après la découverte de mensonges sur son CV.

George C. Deutsch était l’un des responsables des relations publiques pour la NASA. Il avait été critiqué pour avoir empêché des journalistes de rencontrer le Dr James Hansen, ce spécialiste du réchauffement qui se dit victime de censure, et pour avoir obligé le créateur d’un site Web à toujours parler de " théorie " en évoquant le Big Bang.

Parce qu’il avait travaillé pour la campagne de réélection de Bush, beaucoup ont vu dans son arrivée à ce poste une nomination politique et le considèrent comme l’instrument de la censure politique qui s’opère à l’agence.

Sa démission intervient après la décision, vendredi dernier, par l’administrateur de la NASA, Michael Griffin, de réviser la politique de communication. Mais la NASA qualifie cette démission de problème distinct. Elle survient en effet le jour où l’Université de Texas A&M a annoncé que si Deutsch avait bien été étudiant chez eux, il n’avait pas obtenu son diplôme en journalisme, comme le prétendait son curriculum vitae.

Ce n'est pas la première fois que le gouvernement Bush fait face à une telle controverse. Lire aussi:

Quand un président tripote la science (juin 2005)
Ca ne suffit pas la Maison-Blanche de nier la gravité du réchauffement planétaire. Voilà qu'un haut fonctionnaire de l'administration Bush est accusé d'avoir "réécrit" un rapport pour le rendre plus favorable aux vues du président.

Quand un politicien se mêle de science (août 2003)
Un politicien accusé d'avoir manipulé des données scientifiques, voilà qui est inattendu.

Pour le Dr Hansen, la question des références de M. Deutsch est importante, mais détourne du vrai problème : le contrôle politique de l’information scientifique. Alors que " la base de la démocratie est un public informé, a-t-il déclaré au New York Times, le public a été mal informé ou pas informé sur le climat. "

Capsule suivante

Retour au sommaire des capsules


Vous aimez cette capsule? L'Agence Science-Presse en produit des semblables -et des meilleures!- chaque semaine dans l'édition imprimée d'Hebdo-science et technologie (vous désirez vous abonner?).
Vous voulez utiliser cette capsule? Contactez-nous!

 

 

En manchette cette semaine:

Qui contrôle l'information scientifique?


Archives des capsules

Les capsules les plus populaires des 3 derniers mois


Voyez aussi nos nouvelles québécoises




 
Accueil | Hebdo-Science | plan du site