Semaine du 5 juillet 1999

En manchette cette semaine:
Mettez un extra-terrestre dans votre ordinateur


Archives des capsules


LE KIOSQUE
Pour être branché sur la science

A lire aussi:

Capsules québécoises


Retour à la page d'accueil


La science d'ici et d'ailleurs est une production Agence Science-Presse

Retour au sommaire des capsules

L'Univers qui accélère perd son horloge

(ASP) - Troisième épisode dans l'histoire de l'univers qui accélère: après la découverte qui prend tout le monde par surprise (2 mars 98) et la confirmation par ses pairs (16 novembre 98), voici la théorie ébranlée... En attendant le quatrième épisode qui la balaiera ou la remettra sur ses rails... Bref, une séquence tout ce qu'il y a de typique en histoire des sciences.

Or donc, une équipe d'astronomes vient d'annoncer avoir détecté de légères variations jusqu'ici passées inaperçues, dans les quantités d'énergie émises par les supernova. Les supernova sont des étoiles qui explosent, dernier sursaut de vie avant leur mort. L'explosion se traduit par une augmentation phénoménale de la luminosité de l'étoile, luminosité suffisamment "standard" d'une explosion à l'autre pour en être venue à servir de moyen de calculer leur distance par rapport à nous. Par voie de conséquence, c'est cette "méthode de calcul" des distances qui a servi de base, l'an dernier, aux nouveaux calculs sur l'expansion de l'Univers, qui avaient obligé les astronomes à conclure que cette expansion... était en accélération.

Sauf que voici que ces "chandelles cosmiques" semblent vaciller, ont annoncé récemment dans un congrès d'astrophysique Adam Riess, Alexei Filippenko et Weidong Li, de l'Université de Californie à Berkeley, et de Brian Schmidt, de l'Observatoire Siding Spring, en Australie. Le temps mis par 10 supernova "proches" pour atteindre le sommet de leur brillance était de deux jours plus élevé que le temps moyen mis par des supernova situées à des milliards d'années-lumière. Ce qui est anormal... à moins que, justement, la distance établie pour les unes et les autres ne soit erronée.

Un bémol, toutefois: l'équipe du Supernova Cosmology Project, qui s'est chargée de l'étude des supernova les plus éloignées, souligne à grands traits qu'elle n'a pas terminé l'analyse de ses données et ne se sent pas prête, elle, à faire quelque annonce que ce soit. La suite au prochain épisode...

Retour au sommaire des capsules


Vous aimez ces capsules? L'Agence Science-Presse en produit des semblables -et des meilleures!- chaque semaine dans l'édition imprimée d'Hebdo-science et technologie. Vous voulez vous abonner à Hebdo-Science? Contactez-nous!

 

 

En manchettes sur le Net

La Science d'ici et d'ailleurs

Le Kiosque

Science pour tous

Hebdo-Science

Meilleurs sites en science

Bric--Brac

CyberExpress

C'est quoi l'ASP

Hommages ...

La Qute des origines

Le Monde selon Goldstyn

Questionnaire