Tomber d’épuisement juste avant la ligne d’arrivée n’arrivera plus! Les athlètes de l’extrême disposent dorénavant d’un outil efficace pour s’arrêter avant la syncope.

Il s’agit d’un tatouage amovible capable de mesurer dans la transpiration le taux de lactate, une substance dérivée de l’acide lactique produit par les muscles durant l’effort. Le tatouage développé par Joseh Wang et ses collègues, n’est pas plus gros qu’un timbre-poste et s’applique directement sur la peau. Testé sur une dizaine de personnes, il permettra d’aider les sportifs de haut niveau, ainsi que les soldats et tous les adeptes de performances physiques, à mieux respecter leurs limites. C’est une innovation médicale majeure puisqu’auparavant seule une prise de sang permettait de mesurer le taux de lactate dans le corps. Aucun intérêt en cas de course de fond tel qu’un marathon!

— Odile Clerc