Semaine du 21 décembre 98

En manchettes la semaine dernière:
Nu comme un ver

A lire également cette semaine:
Les choix de Science pour '98

Clonage humain: ça progresse vite... comme prévu

Je vous sers un gâteau à l'uranium?

Cancer: une mutation crée une mutation

Ne réveillez pas l'oiseau qui dort

Et plus encore...


Archives des manchettes


LE KIOSQUE
Pour être branché sur la science

Notre nouvelle section:

Capsules québécoises


Qui sommes-nous?


Retour à la page d'accueil


En manchettes sur le Net est une production Agence Science-Presse


L'étoile des Mages


La question revient chaque année, mais on ne se lasse pas de la poser: qu'était donc cette étoile du Levant qui, d'après la légende, guida les Rois mages vers Bethléem?

 

Etoiles filantes, comètes, conjonctions planétaires: toutes les hypothèses y sont passées. Mais 2000 ans après l'événement, force est d'admettre que le mystère de l'Etoile des Mages demeure entier.

Ceci dit, les progrès de l'astronomie au cours du dernier siècle, associés aux progrès de l'informatique depuis 10 ans, ont permis de mettre deux hypothèses de côté. D'une part, celle des étoiles filantes: ces cailloux cosmiques -des météorites, en fait- qui s'enflamment en entrant dans notre atmosphère sont trop éphémères (quelques fractions de secondes!) pour s'accorder avec le récit de la Bible.

D'autre part, la comète: s'il s'était vraiment agi d'un de ces objets promenant dans le ciel, pendant des semaines, cette longue queue, toute la population du Proche-Orient l'aurait vu. Or, selon la légende, il semble que seuls les Mages aient aperçu le phénomène. Par ailleurs, une comète était un phénomène déjà bien connu de ces Mages-astrologues, spécialistes de l'observation du ciel.

L'hypothèse d'une supernova passe un peu mieux la rampe: une étoile qui explose dans un coin ou l'autre de l'univers devient soudain visible à l'oeil nu chez nous, donnant l'illusion qu'une "nouvelle étoile" vient de naître. Sauf que dans un tel cas, les Mages n'auraient pas non plus été les seuls à observer... et à s'étonner!

Reste l'hypothèse de la "conjonction planétaire": à intervalles réguliers, deux planètes se croisent dans notre ciel, et même se "rencontrent", donnant pendant quelques jours l'illusion d'une étoile soudain plus brillante. Dans des cas plus exceptionnels, trois planètes se croisent: l'informatique nous permet aujourd'hui de reconstituer à rebours le mouvement des planètes, et de constater que l'an 3 et l'an 2 avant Jésus-Christ sont le théâtre d'une triple conjonction: la planète Jupiter croise une étoile très brillante appelée Régulus puis, quelques mois plus tard, dans la même région du ciel, la planète Vénus.

Un tel événement aurait pu impressionner les Mages, conscients qu'il s'agissait là d'un phénomène rare. Mieux encore: à l'affût de signes du ciel, ces grands prêtres au service des rois auraient pu être impressionnés par une rencontre entre Jupiter, planète des rois, et Régulus, étoile des rois...

Chose certaine, la légende continue de fasciner: dans la dernière édition du Archaeological Magazine, on évalue à 250 le nombre d'articles scientifiques majeurs consacrés à ce phénomène entre 1900 et 1975. Et tout cela, pour une légende qui fait en tout et pour tout... deux paragraphes!

Car s'il y a un problème, c'est bien celui-là: sur les quatre Evangiles, le récit des Rois mages n'est relaté que dans un seul, celui de Mathieu!

Comme l'expliquait l'an dernier à l'Agence Science-Presse Jean-Pierre Urbain, directeur des Editions Astronomiques, "une seule mention par un seul évangéliste d'un événement astronomique dont il ne fournit aucune description, c'est très mince."

André Myre, bibliste à la Faculté de théologie de l'Université de Montréal, se tient lui aussi assez loin de l'histoire. "C'est vrai qu'on sait, sur tout ça, très peu de choses. Et la tentation de chercher dans le passé d'un grand Homme des signes qui auraient marqué son arrivée est assez courante."

Mais l'histoire est si belle...


 

En manchettes sur le Net

La Science d'ici et d'ailleurs

Le Kiosque

Science pour tous

Hebdo-Science

Meilleurs sites en science

Bric--Brac

CyberExpress

C'est quoi l'ASP

Hommages ...

La Qute des origines

Le Monde selon Goldstyn

Questionnaire