Ah! Les repas des Fêtes en famille! Quoi de mieux pour se mettre dans l’ambiance de Noël et du Jour de l’An?

Alors que l’alcool coule à flot, dinde, farce, sauce brune et atocas remplissent les assiettes des convives attablés. Les discussions sont vives et cacophoniques, les éclats de rire ponctuent les histoires racontées par le boute-en-train familial.

Et pourtant, quelques heures plus tard, ces bonnes gens se retrouveront affalés sur les divans du salon, assoupis, quasi inanimés…

Pourquoi ce brusque changement d’attitude? Selon le biologiste H. Craig Heller de l’Université Stanford en Californie, des études montrent que l’étirement du petit intestin et la surcharge en protéines et en gras de l’estomac provoquent une envie de dormir.

Il explique aussi que l’afflux sanguin est alors plus intense au niveau gastro-intestinal pour débuter la digestion des aliments.

Résultat: il y a moins de sang ailleurs dans le corps, et donc moins d’énergie puisque cette dernière est concentrée là où il faut! D’où une envie de dormir incontrôlable.

Un autre phénomène doit aussi être pris en compte. Et la réponse se trouve dans le dessert! Comme le dit Richard Wurtman du Massachusetts Institute of Technology (MIT), une alimentation riche en glucides (en sucres) augmente la quantité de sérotonine au cerveau.

Comme la vie fait parfois mal les choses, la sérotonine est un neurotransmetteur qui entraînerait la somnolence… Donc, une fois la panse bien remplie, il est tout à fait normal de vouloir mettre un terme rapidement à une soirée pour s’endormir dans les bras de Morphée!