Par le passé, une foule d’études se sont attardées aux impacts négatifs du divorce et de la violence familiale sur les enfants. Mais qu’advient-il de ceux qui ont été élevés dans un climat harmonieux?

Une récente recherche démontre sans surprise que ces jeunes courent davantage de chance d’établir à l’âge adulte des relations affectives positives.

Autre conclusion intéressante: les individus ayant grandi au sein d’une famille unie se retrouvent généralement en couple avec un partenaire qui se comporte de façon positive et pacifique.

Cela vient-il du fait qu’ils ont tendance à choisir un conjoint à leur image ou parce que leur comportement positif «déteint» sur celui de leur tendre moitié?

Les auteurs de l’étude estiment que ces deux mécanismes sont probablement impliqués.

— Marie-Claude Ouellet