Autre action

Actualité

Capsule

CRISPR : à défaut d’un Nobel, les X-Files

Agence Science-Presse, le 3 mars 2016, 13h16

(Agence Science-Presse) —La percée scientifique de l’année 2015, CRISPR, ce « scalpel biologique » vaudra peut-être un jour un Nobel à ses pionniers. Mais en attendant, CRISPR a eu son heure de gloire... dans les X-Files.

CRISPR : à défaut d’un Nobel, les X-Files
Cliquer sur la photo pour agrandir
CRISPR : à défaut d’un Nobel, les X-Files

La télésérie, réapparue cet hiver après une absence de 15 ans, a ajouté une nouvelle théorie du complot à sa liste qui n’en manquait pourtant pas : la capacité à maîtriser CRISPR, c’est-à-dire à réaliser des manipulations génétiques avec une précision inégalée, serait une innovation héritée des extraterrestres.

Il faut rappeler que dans l’univers des X-Files des années 1990, où des humains complotaient secrètement avec des extraterrestres, il était souvent question d’ADN « étranger » introduit (peut-être) chez les humains par l’intermédiaire (peut-être) d’un virus — un scénario qui, en quelque sorte, préfigurait CRISPR. On doit le jargon scientifique de cette nouvelle saison (et d’une bonne partie de la série des années 1990) à une nommée Anne Simon, qui est justement virologue, ou spécialiste des virus, à l’Université du Maryland.

1 commentaire

Portrait de asp

[ Ajout 10 mars] Entrevue avec la microbiologiste canadienne Margaret Fearon, l’autre femme qui a contribué à mettre de la science dans les X-Files.