Un autre insecte ravageur a entamé sa marche vers le Nord, avec l’aide des changements climatiques. Et ça ne fait que commencer : le dendroctone méridional du pin qui, comme son nom l’indique, est normalement présent dans le sud des États-Unis, est de plus en plus souvent signalé dans le Nord-Est.

Historiquement, les hivers des États de la Nouvelle-Angleterre empêchaient la survie de cet insecte, mais avec une température moyenne qui a gagné plus d’un degré depuis 50 ans, et avec la moyenne des nuits les plus froides qui s’est élevée encore plus vite, l’insecte gagne du terrain. Selon une équipe de climatologues des universités Columbia et du Vermont qui publie dans Nature Climate Change, son terrain de jeu devrait couvrir toute la région, incluant une bonne partie du sud du Québec, d’ici le milieu du siècle. Dans le Sud où il est connu depuis longtemps, le dendroctone est un problème majeur pour les forêts de pins, au point d’être parfois combattu par des incendies contrôlés, avec des résultats mitigés.