Le 14 janvier, la prestigieuse revue Nature critiquait sévèrement la politique scientifique canadienne. Un manque de vision, disait-elle, en énumérant plusieurs événements qui ont fait jaser au cours de la dernière année. Quelles sont les réactions? C'est le sujet de notre émission de cette semaine.

Invité à commenter, le ministre de la Science Gary Goodyear nous a offert une réponse par courriel: une Déclaration de huit paragraphes, où il souligne que "les scientifiques et les chercheurs ont bénéficié d’un financement considérable" et rappelle l'existence de la Stratégie canadienne de 2007. Écoutez le premier segment de l'émission ici (incluant les actualités).

Louis Fortier, biologiste spécialiste de l'Arctique à l'Université Laval, réagit à l'éditorial de Nature ainsi qu'à une lettre d'opinion d'un chercheur albertain publiée dans le même numéro et qui qualifie de déficient le financement des recherches sur l'Arctique. Pierre Noreau, président de l'Acfas, apporte aussi son point de vue. Tous deux réagissent aux questions de Josée Nadia Drouin: est-ce que l'image du Canada auprès des chercheurs et étudiants étrangers en souffre? Quelles solutions proposent-ils? Écoutez l'entrevue de M Fortier ici et celle de M Noreau ici.

Ou bien écoutez l'émission au complet ici.