Autre action

Actualité

Comment rejoindre ceux pour qui la Terre est plate

Pascal Lapointe, le 28 janvier 2016, 11h08

(Agence Science-Presse) Un rappeur affirme que la Terre est plate et il se met à en débattre avec un célèbre astronome. Et s’il avait raison... de poser des questions?

Comment rejoindre ceux pour qui la Terre est plate
Cliquer sur la photo pour agrandir
Comment rejoindre ceux pour qui la Terre est plate

Bobby Ray Simmons, connu de ses fans sous le nom de B.o.B, est peut-être en mal de publicité, mais le fait est qu’il ne s’est pas contenté d’arguments paresseux. Plutôt que d’évoquer simplement un complot mondial ourdi par la NASA (il y croit), il a diffusé sur Twitter, lundi dernier, des arguments plus réfléchis que ce qu’aurait imaginé le commun des mortels :

Les villes à l’arrière-plan sont à approximativement 16 milles. Où est la courbure? Expliquez.

Le fait que les reflets du Soleil et de la Lune sur l’eau forment toujours une ligne droite depuis l’horizon jusqu’à l’observateur prouve que la Terre n’est pas une balle. Si la surface de la Terre était courbée, il serait impossible à la lumière reflétée de se courber [ainsi].

Comme a tenté de lui expliquer sur Twitter l’astronome Neil de Grasse Tyson, ces arguments ne passent pas la rampe. Mais on peut néanmoins y voir une démarche scientifique, défend la journaliste Lizzie Wade dans The Atlantic :

Ce n’est pas un homme qui présente une objection fondamentaliste à l’examen de toute preuve empirique sur le monde. C’est un homme qui a regardé le monde qui l’entoure et a décidé que la science ne faisait pas un bon travail pour expliquer ce qu’il voit.

Et on devrait peut-être réfléchir davantage en ces termes, poursuit Wade. Parce que les arguments du rappeur sont une illustration de la difficulté qu’a la science à rejoindre une importante frange de la population pour qui cette portion du savoir est devenue complètement contre-intuitive. «Ce ne sont plus des balles qui roulent et des pommes qui tombent; ce sont des états quantiques et des espace-temps courbés.» Autrement dit, pas facile pour des gens comme B.o.B. d’admettre que l’essentiel de l’univers qui les entoure ne puisse plus être expliqué par leurs cinq sens.

Ceux qui étudient le mécanisme des croyances voient quant à eux un parallèle entre B.o.B et les climatosceptiques : même rejet en bloc d’une science bien établie, même refus d'accepter ce qu’ils ne peuvent pas voir de leurs propres yeux. Mais il y a une importante différence, souligne le psychologue Stephan Lewandowsky, spécialiste du climatoscepticisme :

La différence est qu’il n’y a aucun intérêt politique ou commercial derrière la Terre plate. C’est pourquoi le nombre de gens qui y croient, s’ils y croient vraiment, est extrêmement petit... Si rien n’était menacé par le climat, les climatosceptiques seraient moqués aussi sûrement que les défenseurs de la Terre plate.

La journaliste scientifique Margaret Wertheim serait d’accord avec lui. Il y a plusieurs années, elle s’est développée une étrange spécialité : rassembler courriers, courriels et autres messages proposant des théories farfelues en physique ou en cosmologie, émanant chaque fois de gens déconnectés de la réalité mais qui se prenaient terriblement au sérieux. Elle en a fait un livre en 2011: Physics on the Fringe. Dont le message est : peu importe ce qu’on pense de la santé mentale de ces gens, ils ont une passion pour la physique, et même s’ils s’y prennent de travers, ils veulent sincèrement élucider ce qu’ils considèrent être des mystères.

Rien de tout cela n’éclaire sur ce qu’aurait dû écrire l’astronome Neil de Grasse Tyson pour rejoindre le rappeur. On pourrait choisir de balayer sous le tapis le fait qu'un rappeur, peut-être en mal de publicité, ait proclamé que la Terre est plate. Mais on peut se demander comment il se fait que la question «la Terre est-elle plate» (Is the Earth Flat) soit, selon Google Trends, en croissance depuis un an.

1 commentaire

Portrait de pierenry

Bonjour, c'est curieux de prendre comme seul élément de comparaison les climatosceptiques. Avec seulement deux points, on peut faire des extrapolations risquées. Si vous incluiez aussi les créationnistes dans votre réflexion, vous verriez que des options religieuses peuvent constituer une incitation au rejet de la science aussi forte que les intérêts financiers. Si vous ajoutez l'attitude des communistes (soviétiques ou membres de partis comme le PC français) lyssenkistes des années 1940 à l'égard de la génétique, vous verriez que l'idéologie peut être aussi forte qu'une religion ou des intérêts financiers (d'autant que dans le cas des soviétiques, ça a ruiné leur agriculture)....