Si l'accès à l'alcool n'est pas un problème —la libéralisation, dans le jargon politique— pourquoi fait-on autant de cas de la légalisation de certaines drogues —surtout quand on sait que la consommation dite problématique d'alcool peut avoir des effets néfastes ? David-Martin Milot, médecin spécialiste en santé publique et médecine préventive, pose la question des normes, dans une perspective de santé publique.

Fichier audio

Cette chronique audio a été initialement diffusée dans le cadre de l'émission Je vote pour la science où, chaque semaine, un scientifique prend position sur un sujet d'actualité.