La fracturation hydraulique dommageable pour les nappes phréatiques selon des scientifiques.

Une étude menée aux États-Unis et parue dans la revue scientifique Proceedings of the National Academy of Sciences vient de confirmer la dangerosité de l’extraction des gaz de schiste par la technique de la fracturation hydraulique. C’est la première fois qu’une telle étude sur le sujet parait dans une revue scientifique évaluée par les pairs. Voici le texte du journal Le Monde qui rapporte la nouvelle.

Question: Le gouvernement Charest va t-il dire que si l’on prend des soins appropriés, cette technique n’est pas dangereuse ? Tout comme l’amiante chrysotile n’est pas du tout dangereuse si on la manipule à la mode québécoise…