Frapper un ballon de soccer avec sa tête peut endommager sérieusement le cerveau.

C’est à cette conclusion qu’en sont venus des chercheurs ayant examiné au scanneur le cerveau d’une douzaine de joueurs de soccer professionnels.

Ces examens montrent que les dégâts encourus par ces sportifs se comparent à ceux de patients souffrant de blessures traumatiques.

Reste à vérifier si ces atteintes sont bien causées par les frappes de tête et non par des types d’impacts plus fréquents comme les chutes et les collisions avec d’autres joueurs.

À la lumière de cette étude, les chercheurs se demandent s’il ne serait pas plus prudent de porter un casque au soccer, tout comme cela se fait au football ou au hockey.

Le casque réduirait les risques de blessures pour ce sport qui est –rappelons-le— le plus pratiqué au monde!

- Marie-Claude Ouellet