Un vin, un fromage, une pomme, un sirop d'érable goûtent-ils différemment d'une région à l'autre? Les différences de sol, de climat, de végétation, de microfaune sont-elles perceptibles?

Et si oui, comment les caractériser? Faut-il intégrer la notion de terroir à la mise en marché des produits et développer un système d'appellation contrôlée comme l'ont fait les Européens? Un débat essentiel qui soulève de grands enjeux sociaux et économiques au Québec et ailleurs.

Plusieurs spécialistes sont invités à débattre de cette question ce soir lors d’un bar des sciences organisé par le Cœur des sciences de l’UQAM. Parmi les invités : Jean-Baptiste Coulon, directeur de recherche à l’Institut national de la recherche agronomique en France.

Ingénieur agronome de formation, M. Coulon analyse depuis maintenant une dizaine d’années l’effet des facteurs de production sur les caractéristiques du lait et des fromages. Ce qui lui permet d’ailleurs d’avancer que le goût du célèbre fromage Reblochon change selon les régions où paissent les vaches.

À vous maintenant de poser toutes vos questions à notre expert! Monsieur Coulon répondra à vos questions jusqu'à mardi prochain, le 18 mai.