Plus de 600 groupes différents de bactéries habitent notre bouche. Par conséquent, lorsqu'un parent nettoie la suce de son enfant en la mettant dans sa propre bouche, on peut supposer que certains microbes en profiteront pour s'installer dans la bouche du bébé. Des chercheurs ont voulu savoir l'impact de ce geste et ont fait une découverte intéressante: ce comportement pourrait offrir une protection contre le développement des allergies.

Les scientifiques ont ainsi rencontré 206 bébés et ont interrogé les parents sur la façon dont ils nettoyaient la suce de leur enfant. Environ 50 % de ceux-ci utilisaient effectivement leur bouche pour la nettoyer. Les chercheurs ont alors remarqué que chez les bébés dont le parent suçait la suce pour la nettoyer, il y avait une forte réduction de l'eczéma et de l'asthme à 18 mois. De plus, le nombre d'éosinophiles, des cellules impliquées dans les allergies, était plus bas chez ces enfants.

Selon les scientifiques, ce phénomène pourrait s'expliquer par des changements dans la flore microbienne buccale des bébés étudiés. Pour confirmer cette hypothèse, ils ont donc analysé le type de bactéries se trouvant dans la bouche des nourrissons et ils ont en effet découvert que les bébés dont les parents suçaient la suce avec une flore très différente de celle des autres bébés.

Ces résultats vont donc dans le même sens que l'une des hypothèses les plus courantes pour expliquer la hausse des cas d'allergies qu'on observe depuis quelques temps.

Selon cette hypothèse, l'exposition réduite aux microbes chez les enfants augmenteraient les risques de développer des allergies. On sait d'ailleurs que plusieurs facteurs sont associés à une moins grande fréquence d'allergie: promiscuité, familles nombreuses, contact avec des animaux et exposition aux microbes dans la nourriture. De plus, on remarque aussi que la flore intestinale des nouveau-nés se développent moins, notamment en raison de la hausse du taux de césarienne, ce qui contribue également à l'apparition des allergies.

En conclusion, les chercheurs proposent que la flore microbienne enverrait des signaux essentiels pour la maturation du système immunitaire. Pour cette raison, lorsqu'un parent nettoie la suce de son bébé avec sa bouche, il permet le transfert de bactéries et donc la formation d'une flore microbienne complexe qui pourra jouer ce rôle mais aussi empêcher la colonisation de l'enfant par des bactéries pathogènes. Comme quoi l'idée de stériliser tout ce qui entre en contact avec un enfant n'est pas nécessairement une bonne chose.

- Ce billet a d'abord été publié sur le site Maman Éprouvette.