Par Raymond Fournier

‘’Les nombreux appareils de mesure sur les sondes spatiales auraient fourni leurs précieuses données, mais sans caméra quelque chose aurait manqué.  Nous serions demeurés aveugles’’ selon Jean-René Roy, astrophysicien.

L’astrophysicien poursuit ‘’Les images scientifiques constituent un pilier de la découverte du monde et une source de nouvelles connaissances. 

En effet, les sondes dont Dawn vers les astéroïdes Vesta et Cérès, sans oublier New Horizons qui frôla Pluton, avaient une caméra perfectionnée à bord.    C’est à partir de l’histoire de l’astronomie, qui sont révélatrices de la pensée de l’époque mais aussi  d’images des sondes récentes que Jean-René Roy a construit son recueil de trente images qui selon lui sont marquantes de l’histoire de l’astronomie.

Il ajoute : ‘’Mon critère est la rupture que chacune de ses images a introduite dans le cheminement de nos connaissances et l’avancement de notre compréhension de l’univers’’. 

Images transformatrices

L’astrophysicien donne le sens qu’elles ont transformé notre façon de voir des objets cosmiques.  M. Roy précise ‘’l’après fut différent de l’avant’’.  Donc 30 images en quatre thématiques que j’ai vu et dont le contenu témoigne du choix qui redonne force à l’image.  Car tous les photographes savent de quoi il s’agit.

Les quatre thèmes couvent les images du système solaire, de la Voie lactée, du monde des galaxies et enfin de la cosmologie, la science qui décrit l’univers comme un ensemble.  J’ai vu des images de planètes, des scientifiques au télescope, des dessins à la main, mais aussi des images qui ont été rarement publiées ou qui ne sont pas connues.  Certaines sont surprenantes, d’autres inusitées mais toujours à propos du fil conducteur de l’auteur du livre Trente images qui ont révélé l’univers.

Cet ouvrage est plus qu’un autre livre sur l’astronomie pour le grand public.  Suite à une conférence récente à Lévis, lors d’un congrès et devant des passionnés d’astronomie, à  laquelle Jean-René Roy décrit son livre, je suis d’accord cet l’astrophysicien quand il qualifie son ouvrage qui doit être abordé comme un petit essai de cosmologie. 

Le livre de 287 pages sera publié par les Presses de L’université Laval (ISBN) 978-2-7637-4386-8 d’ici l’hiver 2020.