La paréidolie, c'est quand le cerveau nous fait voir des choses familières à partir de formes abstraites. Voici une petite sélection (bien rigolote) d'images qui illustrent ce phénomène de paréidolie. Focus sur les paréidolies du visage.

"Une paréidolie (du grec ancien para-, « à côté de », et eidôlon, diminutif d’eidos, « apparence, forme ») est un phénomène psychologique, impliquant un stimulus vague et indéterminé, souvent visuel, plus ou moins perçu comme reconnaissable." Merci Wikipedia.

Les paréidolies font partie des illusions d'optique (quand elle sont visuelles). Elles sont liées au fait que le cerveau interprète plus qu'il ne voit. Je m'explique : la rétine par exemple, reçoit des stimulation lumineuses et les envoie sous forme codée, abstraite, un message nerveux en fait, au travers du nerfs optique vers le cerveau. Le cerveau ne voit rien. Il crée une image qu'il nous fait voir en fonction du message nerveux reçu. A force d'interpréter certaines formes familières, le cerveau peut donner du sens à des formes abstraites ! C'est ce qui arrive quand on a l'impression de voir des visages dans des objets, de la mousse, ou des nuages. Eh bien, les visages justement : cette série de paréidolie est dédiée aux visages que notre cerveau nous fait voir dans les objets les plus loufoques.

parélidolie

parélidolie

parélidolie

parélidolie

parélidolie

parélidolie
C'est flippant ce truc...
parélidolie
Appelez les chasseurs de fantômes !
parélidolie
"Big brother"

parélidolie

parélidolie

parélidolie

parélidolie

parélidolie
"come to me"

parélidolie

parélidolie

parélidolie

parélidolie

parélidolie
AaaaaAAAh ! Trump est enfin à la poubelle !

parélidolie

parélidolie

parélidolie

parélidolie

parélidolie

Toutes ces images proviennent de Pinterest ou du compte twitter "faces in things"

La semaine prochaine, il y aura une petite série de Paréidolies un peu plus salaces, enfin, ça dépend de l'interprétation de votre cerveau... Je veux dire, en fonction de ce que votre cerveau à l'habitude de voir... Quoi ? Vous ne pensez pas avoir le cerveau mal tourné ? On verra bien !

Rendez-vous la semaine prochaine.

La grenouille