La faune et les accidents routiers, recherche. Écoducs, crapauduc, lombriduc, écureuilloduc, ça vous dit quelque chose?

Ce sont des passages fauniques ou passages à faune une solution proposée pour réduire le nombre de collisions routières avec les animaux.

On parle maintenant de «Roadkill ecology», un nouveau champ d’études qui est apparu pour documenter l’impact du réseau routier sur la faune. Au Québec, des projets de recherche sont en cours et des biologistes du Ministère sont de la partie.

La martre d’Amérique fait l’objet d’une attention particulière sur la route 175.