Le débat sur le moment où des humains ont pour la première fois posé le pied en Amérique divise depuis longtemps : les hypothèses varient entre 11 000 et 50 000 ans. Voici qu’apparaît une nouvelle façon de chercher le consensus : dater la colonisation de la Sibérie.

C’est que les Homo sapiens ont d’abord colonisé la Sibérie, avant de franchir le détroit qui la sépare de l’Alaska et ainsi, s’éparpiller en Amérique. Marcus Hamilton et Briggs Buchanan ont donc tenté de mettre une date sur 150 sites, allant de l’Asie à l’Alaska, et sont arrivés à un portrait encore imprécis, mais plus révélateur. Les sites vieux de plus de 40 000 ans sont tous dans le sud de la Sibérie, à des milliers de kilomètres de l’Alaska. Le Japon et la Corée en abritent qui sont vieux de 30 000 ans. Et après cette date, il semble y avoir un arrêt de la marche vers l’est : de nouveaux sites n’apparaissent en Béringie — la vaste région d’Asie qui est plus près de l’Alaska — que 16 000 ans avant notre ère. (source : PLoS One)