Même si elle soupçonne avoir une attaque cardiaque, plus d’une femme sur trois n’appelle pas le 911.

Ce n’est toutefois pas parce que les femmes ont une attitude différente face à la douleur: les symptômes d’un problème cardiaque se présentent différemment chez les femmes. Loin de la vision hollywoodienne de l’homme qui sent une douleur à la poitrine et tombe sur le tapis, les premiers signes chez les femmes vont d’une fatigue inhabituelle à des nausées en passant par des étourdissements. Le point commun à tous ces symptômes étant leur caractère «inhabituel». La statistique sur le tiers des femmes qui ne s’inquiètent pas provient de l’Association américaine des maladies du coeur.

Ajoutez à cela, explique la chroniqueuse Jane Brody, que si les femmes sont nombreuses à se préoccuper du cancer, peu craignent des problèmes cardiaques —alors qu’ils figurent désormais en première place des causes de décès aux États-Unis, selon un rapport récent du Centre de contrôle des maladies (CDC).