dreamstime_xs_45283541.jpg
—Des artistes ont profité de la nuit de dimanche pour accrocher aux quatre coins de Paris un millier d’affiches représentant sept climatosceptiques notoires sous les traits de criminels.

Les photographies des Marc Morano, James Taylor et autres Bjorn Lomborg, chapeautées du titre « wanted » (recherché) ont été notamment placées à proximité d’hôtels de luxe, dans la perspective de la venue de certains d’entre eux à Paris pour faire passer leur message pendant la conférence sur le climat.

L’événement avait été organisé par le groupe militant Avaaz, pour qui « les ministres doivent écouter leurs populations, pas les pollueurs ». Interrogé par le New York Times, James Taylor de l’Institut Heartland a répondu qu’il était honteux que des gens comme lui « subissent du harcèlement quand ils utilisent des arguments scientifiques appuyés sur des données ».