C'est fait, la mission Kepler de la Nasa vient d'annoncer la découverte d'une première planète tellurique, c'est-à-dire faite de roche comme Mercure, Vénus, Mars et la Terre.

En fait de première, ce n'est pas tout à fait vrai. En effet, la mission européenne Corot a détecté une planète, nommée de façon très originale Corot-7b, qui pourrait aussi être une planète tellurique. Cependant, dans ce cas, l'incertitude est beaucoup plus grande sur la masse ce qui ne permet pas de contraindre suffisamment la valeur de la densité pour affirmer sans doute qu'il s'agit d'une planète tellurique.

Il est à noter que ces deux planètes ont été découvertes par la méthode des transits. Cette technique consiste à observer un grand nombre d'étoiles et d'attendre qu'une planète passe devant celle-ci. Il suffit donc d'être patient et de ne pas cligner des yeux. C'est pourquoi les observations sont plus efficaces dans l'espace. Jusqu'ici 113 planètes ont été découvertes de cette façon.

Si cette méthode permet de mesurer la taille d'une planète, elle ne dit cependant rien sur sa masse. Pour se faire, il faut aussi des mesures de vitesse. Or, les étoiles chez lesquelles un transit est détecté ne sont pas nécessairement très brillantes. Dans le cas présent, l'étoile est suffisamment lumineuse ce qui a permis au télescope Keck de mesurer la vitesse induite par l'étoile. Connaissant la masse et la taille de la planète, on peut calculer sa densité et estimer la constitution de la planète.

Dans le cas présent, la masse de la planète est 4,56 fois celle de la Terre, alors que sont rayon est de 40% supérieur. Ceci permet d'estimer la densité à 8,8, ce qui est semblable à celle de l'acier et supérieur à celle de la Terre. Fait, à noter l'accélération gravitationnelle à sa surface serait de 3,4 g ce qui serait pas mal dur sur les genoux d'éventuels astronautes. D'autre part, la planète étant très près de son étoile, la température au sol est estimée à 1500 C! La discussion sur la possibilité de vie s'arrête donc ici.

La mission Kepler nous promet plusieurs autres découvertes dans le futur. Il y a présentement des centaines de candidates qui demandent à être confirmées. On s'attend toutefois à ce que l'annonce d'une planète semblable à la Terre située dans la zone habitable ne se fera pas avant 2-3 ans au minimum.