sperm-egg.jpg
«Votre mission, si vous l’acceptez: livrer 23 chromosomes à un futur embryon!» Mission quasi-impossible, puisque le chemin est parsemé d’embûches mais aussi parce qu’il n’est pas si facile de sélectionner 23 chromosomes parmi les 46 contenus dans chaque cellule du futur père. Cependant, les spermatozoïdes peuvent compter sur des outils indispensables: les vitamines!

En effet, comme les chromosomes sont constitués d’ADN et que les composantes de l'ADN proviennent majoritairement de l'alimentation, celle-ci a un effet important sur la reproduction. De plus, plusieurs vitamines semblent impliquées dans le processus de maturation des spermatozoïdes pour en faire des agents d’une efficacité hors pair.

Une maturation parfaite est d’autant plus importante que le bébé doit absolument recevoir autant de chromosomes de sa mère que de son père. Pour cette raison, lors de la production des spermatozoïdes, il faut réduire le nombre de chromosomes pour que ceux-ci ne contiennent qu'une seule copie de chacun. Ainsi, lorsque l'ovule et le spermatozoïde fusionneront pour former la première cellule du bébé, celui-ci recevra tout le matériel génétique dont il a besoin pour se développer.

Quatre étapes sont donc nécessaires pour produire des spermatozoïdes fonctionnels. Tout d'abord, des cellules non-spécialisées pouvant, dans les bonnes conditions, engendrer d'autres cellules spécialisées du corps doivent être produites. Par la suite, ces cellules vont se transformer pour devenir des cellules précurseures des spermatozoïdes. À ce stade, les cellules précurseures contiennent toujours 46 chromosomes. C'est à l'étape suivante que ces cellules se diviseront pour donner naissances à des spermatides qui contiennent seulement 23 chromosomes. Enfin, la maturation des spermatides permettra l'apparition de spermatozoïdes mobiles et fonctionnels.

Tout au long de ce processus, on croit que les vitamines ont un rôle primordial à jouer pour la réussite de la mission.

La vitamine A:

Cette vitamine, sous la forme d'acide rétinoïque, est importante pour réduire le nombre de chromosomes de 46 à 23. Elle est donc requise pour la production des cellules sexuelles. Ainsi, chez la souris, une déficience en vitamine A empêche les cellules précurseures de se transformer éventuellement en spermatozoïdes. Chez l'humain, on ignore toutefois encore l'effet d'une telle carence sur le système reproducteur.

Les vitamines C et E:

Les vitamines C et E sont des substances antioxydantes. Les antioxydants ont la particularité de protéger l'ADN contre des molécules appelées radicaux libres. On sait d'ailleurs que les spermatozoïdes sont particulièrement sensibles à ceux-ci. Les hommes infertiles à qui on donne des suppléments de vitamine C, de vitamine E et de glutathion (une autre substance antioxydante) voient donc leur nombre de spermatozoïdes augmenter.

Le folate:

Le folate est un membre de la famille des vitamines B et joue un rôle important dans la fabrication de l'ADN. Pour cette raison, il est essentiel à la reproduction. Des chercheurs ont remarqué que les hommes qui recevaient, entre autres, un supplément de folate avaient aussi un plus grand nombre de spermatozoïdes. Le folate favoriserait également leur mobilité.

La vitamine D:

La vitamine D sert à gérer l'utilisation du calcium par le corps. Comme le calcium est essentiel à la production des spermatozoïdes et à leur mobilité, des chercheurs croient qu'une déficience en vitamine D pourrait nuire à la fertilité masculine. On a observé chez le rat qu'une telle déficience était en effet associée à une diminution du nombre de spermatozoïdes. Chez l'humain, on sait que les cellules des testicules peuvent utiliser la vitamine D. Cela pourrait donc être important à la production des cellules sexuelles, probablement en modifiant l'expression des gènes.

Bien que cela ne soit pas complètement démontré expérimentalement, il semble donc probable que certaines carences en vitamines occasionnent des problèmes de fertilité chez l'homme. Privé de ces outils, les spermatozoïdes ne sont plus aussi bien équipés pour mener à bien leur mission. Par conséquent, lorsqu'un couple cherche à concevoir un enfant, une alimentation saine et équilibrée est aussi importante pour le futur père que pour la future mère.

— Ce sujet a d'abord été traité sur le site Maman Éprouvette.