Avez-vous vu le film d’horreur québécois Saints-Martyrs-des-Damnés ? Si oui, vous serez curieux de pénétrer dans l’envers du décor de l’une des créatures les plus étranges du film: la fameuse «Boule d’yeux».

Conçue en silicone, fibre de verre et métal, elle rassemble 70 imitations de figures animales et humaines et s’anime grâce à 90 servomoteurs et deux compresseurs.

Vous aimez frissonner, vous étonner ou tout simplement les coulisses des films, alors la récente exposition de la Cinémathèque québécoise, Secrets et illusions —La magie des effets spéciaux, est pour vos yeux.

En poussant la porte, on pénètre l’envers du décor, celui de l’illusion qui opère dans les films. Là sont rassemblés quelques-uns des effets spéciaux utilisés en cinéma pour faire croire à l’incroyable: monstres géants, soucoupes volantes, personnages mythologiques et autres créatures animées.

Animatronix et soucoupes volantes

Malgré le titre de l’expo, il s’agit plus de technologies que de magie. À côté de l’animation 3D et des mystères de la sonorisation, vous découvrirez des prothèses et des membres articulés par des petits moteurs et vous pourrez même faire se mouvoir un «animatronix», un hybride entre un animal et une machine électronique —ici, une sorte de chien robot déplumé qui bouge à l’aide de manettes manœuvrant ses mouvements de pattes.

Un décor constitué de plaques de verres pour redonner une profondeur à l’image ou les trois échantillons de fausse peau, les explosifs ou encore la numérisation d’image, vous pourrez suivre l’évolution de la technologie —avec le tournant informatique qui simplifie bien des choses— jusqu’aux nouveaux modes de filmages et montages dont les effets jettent de la poudre aux yeux des spectateurs.

À côté de la méduse du Clash of the Titans ou d’une feuille du scénarimage de la fameuse bataille des squelettes de Jason et les Argonautes —récemment on apprenait la mort de celui parvenait à les faire danser, Ray Harryhausen—, on plonge le regard dans de nombreuses vidéos explicatives décrivant les diverses techniques employées mais aussi levant le voile sur de mémorables «magiciens» de l’histoire du cinéma: Karel Zeman, Alexandre Ptouchko, Douglas Trumbull et bien d’autres encore.

Place au spectacle

Au delà de la technique, et si tout n’était qu’une question d’imagination? C’est ce qu’on se dit en regardant quelques extraits de films de l’un des pionniers, Georges Méliès, qui avec ses courts métrages, parvenait à lancer une fusée dans l’œil de la lune ou à faire apparaitre une sirène.

Derrière le mur, vous pourrez assister à deux séances simultanées d’extraits de films à effets spéciaux «spectaculaires» ou «invisibles». De Buster Keaton à La Matrice, à vous de repérer le moment magique et surtout de trouver comment tout cela s’anime sous vos yeux.