Notre Pleins Feux ouvre l’année 2014 avec l’inventivité et les idées qui sortent des sentiers battus. Et également, les éclairs de génie des scientifiques et autres inventeurs pour faire naitre des machines improbables, celles bien connues de Léonard de Vinci à la chaise roulante électrique du Canadien George Klein jusqu’à l’artiste Joseph Herscher et sa Machina Botanica .

C’est drôle, je me suis demandée: qu’en est-il des idées folles? Vous savez celles que personne ne prend très au sérieux mais qui pourraient former un bassin créatif et une inspiration pour des recherches futures. En d’autres mots, la science d’un demain renouvelé.

En 2012, Futura-sciences lançait même un rendez-vous mensuel sur ce thème: Des idées folles pour faire avancer la science. Biocarburant au caca de panda, parler aux extraterrestres avec son téléphone intelligent, un métro mondial supraconducteur… bref, tous pleins de pistes insolites —certaines quand même farfelues— électrisent notre imagination. Images, quizz, dossiers, rien n’a été écarté pour gifler notre sens critique.

Évidemment, on pense assez vite aux Ig Nobels —ces recherches improbables récompensées principalement par une grande visibilité dans les médias. Ces prix, et les lauréats n’hésitent pas à se déplacer pour les recevoir, en sont tout de même à leur 23ème édition —ce qui a dû être une idée folle au départ!

L’espace et les voyages spatiaux fascinent, pas étonnant que de nombreuses affabulations scientifiques portent sur cet inépuisable thème. Ainsi, Maxi-sciences recense quatre idées folles pour y aller, dont le projet irakien Babylone que l’on doit au Canadien Gérald Bull.

Des nacelles des frères Mongolfier jusqu’au bras canadien ou encore le Microflow , l’espace fourmille de véritables inventions liées aux éclairs de génie dont de nombreux humains, qui ne quitteront jamais le plancher des vaches, bénéficient dans leur quotidien —lire pour cela: «50 inventions de notre quotidien tombées du ciel». La raison est tout à fait prosaïque: les sous ont été longtemps au rendez-vous de la conquête spatiale, comme le rappelle cet article.

Pourtant les véritables pionniers de l’invention et de la science se raréfient. Manquons nous de scientifiques génies?, s’inquiète même la revue Popular Science . La science se bâtirait sur des données (trop) connues et ne se renouvèlerait pas assez. La raison serait dans le manque d’esprits inventifs (Copernic, Darwin et Einstein en tête) mais aussi dans celui de grands problèmes insolubles à résoudre, pense le psychologue Dean Keith Simonton. Son point de vue à lire dans la revue Nature .

Toute idée folle ne serait pas à poursuivre. Sport et Vie , un magazine que j’affectionne, publie en ce début d’année un hors-série consacré aux idées folles et idées fausses en sciences du sport. Le stress, la psychologie sportive et la diététique des sportifs et autres sujets «tendance» sont analysés navigant entre bonnes idées et idées fausses.

«Il existe un gène de la performance», «Le stretching évite les courbatures», «L’acide lactique est responsable des crampes», «La fréquence cardiaque maximale ne doit pas dépasser 220 moins l’âge»… bon nombres d’idées reçues en prennent aussi pour leur grade, compilées aussi dans un savoureux petit dico. Jusqu’au «scientifiquement prouvé», ce gage de sérieux et de fiabilité sanctionne la publication d’études parfois plus avides de reconnaissances que de réelles avancées scientifiques. «Certains trichent, d’autres se gourent!» lâche même l’auteur de l’article, Gilles Goetghebuer, cofondateur et rédacteur-en-chef de la revue.

L’erreur est humaine. Comme le dit Jean-François Bach, le secrétaire de l’Académie des sciences de Paris: «Mieux vaut se tromper quelques fois que de ne pas entreprendre une démarche scientifique originale par peur de commettre une erreur». Il cite même Albert Einstein: «Qui n’a jamais fait d’erreurs n’a jamais tenté d’innover»!

Alors, vive les idées folles!

Des livres ont aussi été écrits sur le sujet. Voici une petite liste non exhaustive:

Idées folles, idées fausses en médecine , par Petr Skrabanek, James McCormick, 1992, Édition Odile Jacob.

Rêves de savants, étonnantes inventions de l’entre-deux-guerres , par Denis Guthleben, Armand Colin, octobre 2011. Une petite présentation du livre.

Before The World Was Ready: Stories of Daring Genius in Science , Annick Press, 2013.

Scientific Genius: A Psychology of Science , du psychologue Dean Keith Simonton.

Genius: The Life and Science of Richard Feynman , par James Gleick, ‪édition : Random House LLC‬, 1992. Une petite présentation, et en images.

• Une émission à visionner sur Explora, Idées de génie.