L’Organisation mondiale de la santé a recommandé de consommer moins de sucre, puisque cela avait des répercussions sur la santé des consommateurs. Le sucre ne devrait représenter que 5 ou 10 % de l’apport énergétique total quotidien.

L’Organisation mondiale de la santé a recommandé, mercredi, de consommer moins de sucre, car la consommation de trop grande quantité de sucre aurait un impact direct sur la santé des consommateurs. On parle ici de sucre ajouté ou « caché » qui se retrouve dans les aliments transformés, par exemple dans le ketchup, le sirop, les jus de fruits, etc. Il n’est pas question du sucre qui se retrouve dans les fruits, les légumes et le lait.

En effet, l’OMS estime que le sucre ne devrait pas dépasser 10 % de notre apport énergétique total quotidien. Cela représente donc 25 grammes, soit l’équivalent de 6 cuillères à thé, par jour. Les Occidentaux devraient donc réduire leur consommation moyenne de sucre environ de deux tiers. Selon une étude réalisée en 2004, on estime que le Canadien moyen consommait environ 110 grammes, soit 26 cuillères è thé, de sucre par jour ce qui représente 21,4 % de l’apport énergétique total quotidien des Canadiens.

Selon les experts de l’OMS, les gens qui consomment beaucoup de sucre sont plus à risque de souffrir d’embonpoint, d’obésité et de carie dentaire. De plus, une trop grande consommation de sucre élève les risques de mourir de problèmes cardiaques. Puisque c’est très difficile d’éviter de grandes quantités de sucre, Kieran Clarke, de l’Université Oxford, propose de faire plus d’exercice pour contrebalancer son goût du sucre. À la suite de ces informations, les consommateurs seront-ils capables d’effectuer de tels changements dans leur alimentation ?

Jessica Poirier