Au programme pour l'épisode de l’œuf ou la poule du lundi 1er août : la science de l'humour ! Avec notre invité Jérôme Cotte, doctorant en philosophie de l'humour à l'Université de Montréal et membre de l'Observatoire de l'humour. Vous retrouverez l'émission en balado-diffusion sur la page de l'émission et les chroniques en vidéo sur la chaîne youtube de l’œuf ou la poule.

Pour citer Steven Légaré, anthropologue et enseignant au cégep du vieux Montréal, d'après un article de La presse en novembre 2013 : « l’humour existait avant même l’arrivée de l’écriture, notamment la faculté de jouer des tours aux autres, aussi ancienne que l’Homo sapiens. [...] Les moqueries existent chez toutes les ethnies. »

Il existe bel et bien une science de l'humour. Que nous dit cette science ? Qu'est-ce que l'humour ? Pourquoi rit-on ? Telles sont les questions que nous poserons à notre invité, Jérôme Cotte. Il participait au congrès de l'Acfas cette année et a réalisé sa maîtrise avec Francis Dupuis-Déri à l'UQAM sur L’humour et le rire comme outils politiques d’émancipation ?

L’actualité nous a inspirée pour cette émission, avec le procès de Jérémy Gabriel contre Mike Ward. Deux idéologies semblent s'affronter. Rappel de la situation: un humoriste Québécois, Mike Ward, a fait des blagues pendant près de 200 spectacles sur Jérémy Gabriel, un jeune homme avec un handicap physique, connu du grand public pour avoir chanté devant le pape quand il était enfant. Poursuite de Jérémy Gabriel contre Mike Ward en 2012. Procès ces jours-ci, perdu par l'humoriste, mais il va en appel. Depuis, naissent les « pour », les « contre ». On entend que ça incite à l'intimidation, de l'autre côté, on défend que ça ouvre l'esprit ! On fait le point avec Jérôme Cotte.

Quel est l'effet d'une blague sur notre philosophie de vie ? L'humour qui se moque de l'Autre, avec un grand A, nous ouvre-t-il l'esprit ou ne fait que perpétuer les stéréotypes ? Où est la limite, la frontière entre l’acceptable et l’inacceptable en humour ? Y'en a-t-il une d'ailleurs ? Une bonne réflexion sur l'humour éthique dans cette épisode de l’œuf ou la poule !

Pour la chronique d'« actualité des sciences » de Marion Spée, on s'envole avec les moustiques vecteurs du paludisme : l’odeur de poulet les dérange au point de les éloigner ! À lire dans La presse. Puis, on part au Mozambique, où des chasseurs de miel communiquent avec des oiseaux pour trouver les ruches sauvages. Un rare exemple de mutualisme entre des humains et des animaux sauvages. Résumé à lire et regarder dans la revue Science (en anglais).

On termine l'émission avec le retour de la chronique « science et littérature » de Tristan Lamour sur les « Mémoires sauvées des glaces », l'autobiographie du glaciologue Claude Lorius. Claude Lorius, qui en mai 1955, fraîchement diplômé en physique, répond à une petite annonce laconique : « Recherchons jeunes chercheurs, pour participer aux campagnes de l'Année géophysique internationale ». Sa vie va prendre un virage inattendu et ses recherches vont changer notre perception de l'humanité et de notre planète.

Dans les dernières minutes de l'émission, Carine Monat vous partage l'agenda scientifique . Elle vous invite à une exposition d'art d' Étienne Saint-Amant au Mont Orford; puis à une soirée cinéma avec le film «lo and behold», qui aborde les questions du transhumanisme. Le cinéaste Werner Herzog, a rencontré des mathématiciens, des roboticiens, et des personnes électro-sensibles. Puis du 9 au 14 août, à Montréal se tient le FORUM SOCIAL MONDIAL. N'oubliez pas les 22 conférences, comme « Changer le système, pas le climat ! » ou « Écocitoyenneté et éducation à l’environnement : l’art de vivre ensemble. »

Bonne écoute !

L’œuf ou la poule ?, l'émission scientifique de choq.ca, est diffusée tous les lundis à 20h sur la radio web de l'Université du Québec à Montréal. L'émission est ensuite disponible en baladodiffusion sur la page de l'émission . Retrouvez les chroniques en vidéo sur notre chaîne Youtube . Nous complétons les entrevues en partageant des photos, des articles et des vidéos sur facebook et twitter.