Le discours des politiciens sur la santé est trop centré sur les soins, les hôpitaux, et pas assez sur une vision plus globale de la santé — par exemple, la prévention. Et les plateformes des partis politiques, lors de la dernière campagne électorale québécoise, en ont été une illustration, explique dans cette chronique radio David-Martin Milot, médecin spécialiste en santé publique.

Fichier audio

Cette chronique audio a été initialement diffusée dans le cadre de l'émission Je vote pour la science où, chaque semaine, un scientifique prend position sur un sujet d'actualité.