Commandez un « Galaxy » au bar du coin et vous vous retrouverez peut-être avec l’idée du siècle. Des chercheurs de l’Université Nanchang en Chine, ont trouvé leur inspiration dans les fameux cocktails étagés pour développer une méthode de contraception masculine réversible.

Par Evelyne Dufresne

Selon l’étude dirigée par Xiaolei Wang, injecter certaines substances par strates dans les canaux déférents permettrait de bloquer temporairement le chemin des spermatozoïdes vers le canal éjaculateur, rendant ainsi les sujets provisoirement stériles. Sous l’action de la chaleur, les divers agents se mélangent et modifient les propriétés de la matière pour libérer la voie. C’est comme si vous agitiez votre cocktail et que les belles couches colorées de Curaçao, grenadine et limonade se mélangeaient pour donner une solution grisâtre peu appétissante. Dans ce cas-ci, les diverses substances employées sont plutôt indigestes : un hydrogel qui agit comme barrière physique, des nanoparticules d’or pour capter la chaleur et de l’acide éthylènediaminetétraacétique (EDTA), un produit qui permet de briser la barrière physique tout en agissant comme spermicide.

La méthode testée chez des rats mâles s’est trouvée efficace sur une période de 2 mois. Le processus est facilement réversible en approchant une lumière infrarouge pour quelques minutes. Je tiens à préciser que le procédé, bien que prometteur, demande encore beaucoup de recherche avant de passer à l’étape des études cliniques.

J’aimerais également souligner que la contraception hormonale féminine a suscité plusieurs controverses récemment, comme le lien qu’elle entretiendrait avec la dépression. Les options qui s'offrent aux hommes sont actuellement assez limitées: le condom ou la vasectomie. D’autres études pour élaborer une contraception masculine ont été réalisées. En 2017, des chercheurs avaient trouvé une piste similaire en injectant un gel polymère chez les singes.

En ce qui concerne la présente étude, nul n’ose dire si l’idée originale ne serait pas survenue lors d’un 5@7 bien arrosé.