Bien des gens ont été un peu déçus quand il est apparu que le désormais célèbre détecteur italien OPERA, qui avait chronométré l’automne dernier des neutrinos voyageant apparemment plus vite que la lumière, fut probablement victime d’une erreur de branchement. Bye bye, rêve d’une nouvelle physique révolutionnaire qui naît sous nos yeux. Disparue, cette vision d’une période d’ébullition scientifique semblable à celui qui a accouché de la mécanique quantique… Enfin, tous ne sont peut-être pas aussi romantiques que ça, mais voici tout de même un beau petit «prix de consolation», si je puis dire : d’après le site de Science, on semble sur le point de prouver l’existence d’un troisième cas d’asymétrie entre la matière et l’antimatière. (Cliquer sur le lien pour lire la suite du billet de Jean-François Cliche)