La lumière permettra-t-elle aux sourds d'entendre ? C'est ce qu'affirme une équipe de l'université de Göttingen, en Allemagne, qui espère améliorer les implants cochléaires grâce à des diodes électroluminescentes (DEL) microscopiques.

Les implants cochléaires sont de petits appareils qui stimulent électroniquement les nerfs auditifs, au bénéfice des personnes atteintes de surdité. Toutefois, les sons qui leur parviennent sont distordus et étouffés. Ils peuvent donc comprendre une conversation, mais pas apprécier la musique. En effet, les implants cochléaires ne peuvent distinguer qu'une douzaine de fréquences, quand l'oreille humaine en discerne environ 2000. Or, l'équipe du professeur Tobias Moser propose d'améliorer ces implants grâce à l'optogénétique, une thérapie génique qui rend les nerfs sensibles à la lumière. Ils ont annoncé cette semaine, dans le Journal of Clinical Investigation, avoir rendu l'ouïe à un rat grâce à un implant optique à dix fréquences et espèrent faire passer ce nombre à cent. En effet, la lumière se focalise plus facilement que l'électricité, ce qui permet de concentrer plus de fréquences sur d'aussi petites surfaces. Si tout va bien, cette nouvelle génération d'implants cochléaires optiques pourrait améliorer l'audition des sourds.

- Matthieu Fannière