L’État de l’Oklahoma, dans l’ouest des États-Unis, avait acheté en avril dernier 2 millions de dollars d’hydroxychloroquine. À présent, il essaie de les retourner à l’expéditeur et de se faire rembourser.

La décision du gouverneur de cet État était venue peu de temps après que le président Trump ait faussement prétendu que l’efficacité de ce médicament contre la Covid avait été prouvée. Le média local The Frontier rappelle que cette décision du gouverneur —un républicain— avait été critiquée à l’époque comme étant une façon de sa part de s’attirer les bonnes grâces des partisans du président.

Il n’était pas le seul: une vingtaine d’États américains —et des gouvernements ailleurs dans le monde— avaient aussi passé des commandes, mais plusieurs n’avaient rien eu à payer, ayant reçu des dons ou ayant pu puiser dans les réserves du gouvernement fédéral. Seulement deux, dont l’Oklahoma, ont dû payer une compagnie privée. La commande était pour 1,2 million de pilules, alors que l’État compte 3,7 millions d’habitants.  Lorsqu’il était devenu clair que le médicament n’était pas efficace contre le coronavirus, le gouverneur avait allégué qu’il pouvait avoir d’autres usages et qu’il ne s’agissait pas d’argent gaspillé.