Des scientifiques ont mis au point un prototype de robot miniature qui pourrait se faufiler à l’intérieur du corps humain pour réparer des blessures.

Une pellicule plastique autocollante et une poudre composée de microparticules électromagnétiques: voilà les composantes de base d’un nouveau type de robot imaginé par des ingénieurs chinois. Sous l’influence d’un champ magnétique, ce robot pourrait prendre différentes formes, lui permettant ainsi d’accomplir une multitude de tâches.

Par exemple, complètement replié sur lui-même, ce robot pourrait faire son chemin jusqu’à l’intérieur de l’estomac. Une fois rendu à destination, il se déploierait pour administrer un médicament ou réaliser une procédure chirurgicale, peut-on lire dans The New Scientist.

Selon les chercheurs, leur prototype peut être fabriqué facilement et à un coût très raisonnable. Le processus pourrait même être automatisé. Les exemplaires de robot seraient alors imprimés sur de longs rouleaux de pellicule plastique, à la façon des journaux.

Cependant, les essais cliniques chez l’humain sont encore bien loin. En effet, les matériaux utilisés, en particulier les particules magnétiques qui sont composées de néodyme, de fer et de bore sont toxiques pour les cellules humaines.